Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

La toux, un réflexe vital

La toux épuise, empêche de dormir et peut être vraiment énervante. Dans la plupart des cas, il n'est toutefois pas nécessaire de prendre des médicaments.

Pourquoi tousse-t-on?

La toux est une fonction protectrice naturelle de l'organisme. L'envie de tousser est déclenchée par des «capteurs» situés à la surface des voies respiratoires. Ils signalent immédiatement si des particules étrangères pénètrent dans les voies respiratoires. Des quintes de toux réflexes expulsent ensuite les corps étrangers à grande vitesse. Les récepteurs de la toux peuvent également être stimulés par une inflammation des voies respiratoires, par du mucus ou par du suc gastrique acide remontant de l'estomac. Cela provoque alors également une envie de tousser.

Quelles sont les différentes formes de toux?

La toux peut être aiguë lorsqu’elle dure moins de trois semaines. Si elle dure plus de huit semaines, il s'agit d'une toux chronique. Entre les deux, on parle de toux subaiguë.

On peut également classer la toux en fonction de son type: toux sèche irritative ou toux productive, lors de laquelle du mucus est expectoré.

Quelles sont les causes de la toux aiguë?

Conseils en cas de toux
  • En cas de toux accompagnée d'une forte fièvre persistante, d'une détresse respiratoire, d'un pouls rapide et/ou d'une grande faiblesse, il convient de contacter rapidement un médecin.
  • Il convient également de consulter immédiatement un médecin si des signes d'alerte supplémentaires apparaissent, tels qu'une détresse respiratoire, une douleur thoracique, des palpitations cardiaques ou des expectorations sanglantes.
  • Ne pas réprimer une toux expectorante, car cela empêche l’évacuation des sécrétions.
  • En cas de toux aiguë avec des expectorations purulentes et une forte sensation de malaise, mais sans rhume, une pneumonie pourrait en être la cause. Une telle toux, qu'elle soit accompagnée ou non de fièvre, doit être examinée sans tarder.
  • La coqueluche est très gênante - et dangereuse pour les bébés et les personnes affaiblies. Cette toux irritative se prolonge pendant des semaines. Ni la vaccination de base ni l'infection subie ne protègent durablement d'une nouvelle contamination. C'est pourquoi un rappel de vaccination est recommandé tous les dix ans environ.
  • Chez les (ex)fumeurs, une toux récente et persistante peut être le signe d'un cancer du poumon. Des expectorations sanglantes, qui ne surviennent pas dans le cadre d'une infection des voies respiratoires, constituent un signal d'alerte.

La toux est un symptôme, pas une maladie. La toux aiguë est généralement un symptôme d'une infection virale des voies respiratoires. Chez deux tiers des patients, la toux due à un refroidissement guérit d'elle-même en l'espace de deux semaines, mais elle peut parfois persister pendant plusieurs semaines.

La pneumonie est nettement plus rare. Le symptôme typique est, outre la toux, une forte sensation de malaise. Le rhume, symptôme typique d'une infection virale des voies respiratoires, est quant à lui souvent absent. La fièvre peut être présente, mais pas nécessairement.

Une autre cause de toux aiguë est l'aggravation de l'asthme ou de la maladie pulmonaire BPCO (dans le cas d’une BPCO, les voies respiratoires sont constamment enflammées et rétrécies). L'embolie artérielle pulmonaire est rare, mais dangereuse. Dans ce cas, des douleurs dans la cage thoracique et une détresse respiratoire peuvent également survenir.

Quelle est l'origine de la toux chronique?

Il n'est pas rare qu'une forte production de mucus (généralement d'origine allergique) dans le nez ou les sinus en soit la cause. Cette affection s'appelle le «Postnasal Drip Syndrom». Le mucus s'écoule alors souvent sans que l'on s'en aperçoive à l'arrière de la gorge et provoque la toux.

L'asthme bronchique est une autre raison fréquente, généralement aggravé par certains facteurs comme le froid ou le pollen. Souvent, d'autres membres de la famille souffrent également d'asthme, de rhume des foins ou d'autres allergies.

Un reflux gastrique, lors duquel les remontées de suc gastrique acide irritent les récepteurs de la toux, peut également provoquer une toux. Enfin, les médicaments peuvent aussi provoquer une toux chronique. C’est le cas en particulier de certains antihypertenseurs (appelés inhibiteurs de l'ECA), qui provoquent une toux comme effet secondaire chez jusqu'à 15% des patients.

Les maladies pulmonaires chroniques telles que la bronchite chronique ou la BPCO s'accompagnent généralement d'une toux «productive» avec expectoration.

Moins de 2% des cas de toux chronique sont causés par un cancer du poumon.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Comment soulager la toux en cas d'infection des voies respiratoires?

En général, cette toux s'arrête d'elle-même et ne nécessite pas de traitement particulier. Il convient de boire suffisamment et de s'abstenir de fumer, car cela prolonge la maladie. En traitement de soutien, le miel, l'application d'un baume sur la poitrine ou l'inhalation d'une solution saline peuvent aider à soulager les symptômes.

Les médicaments expectorants sont souvent prescrits en cas de refroidissement, mais il n'existe pas encore de preuves scientifiques de leur efficacité. Certains médicaments à base de plantes (par exemple à base de thym et de lierre) ont soulagé la toux dans certaines études, mais là encore, il manque des études d'efficacité à plus grande échelle. Comme ces produits ont généralement peu d'effets secondaires, ils conviennent aux adultes.

Les antitussifs, par exemple à base de codéine, peuvent améliorer le sommeil nocturne des adultes souffrant de toux grasse. Il ne faut les prendre que pendant une semaine au maximum. Dans certains cas, une préparation à base de cortisone à inhaler peut apporter un soulagement.

Comment soulager une toux sans infection grippale?

En cas de toux chronique, il convient de consulter son médecin de famille. S'il existe en outre des signes d'alerte tels qu'une détresse respiratoire, une douleur thoracique, des palpitations cardiaques ou des expectorations sanguinolentes, il est judicieux de faire examiner immédiatement la toux par un médecin.

Un antibiotique est-il utile contre la toux?

Croup

Une toux «aboyante» chez les enfants, accompagnée d'un enrouement et de difficultés respiratoires, est typique du croup. La plupart du temps, une infection virale des voies respiratoires provoque un gonflement de la muqueuse du larynx et de la trachée supérieure. Le croup peut provoquer des quintes de toux dangereuses chez les enfants de moins de six ans, car la muqueuse des voies respiratoires encore étroites gonfle fortement. La première mesure à prendre est de calmer l'enfant et de lui faire respirer de l'air froid. Pour le traitement, on utilise des préparations à base de cortisone sous forme de suppositoires ou de jus. En cas de difficultés respiratoires, il convient d'appeler immédiatement un médecin.

Un antibiotique n'est efficace que s'il s'agit d'une infection bactérienne. Or, plus de 90% des infections des voies respiratoires sont dues à des virus - contre lesquels les antibiotiques sont inefficaces. Les antibiotiques sont généralement encore trop souvent prescrits et font alors plus de mal que de bien.

Que faut-il surveiller chez les enfants?

La Société suisse de pédiatrie recommande de ne pas traiter les enfants avec des médicaments contre la toux chimiques ou à base de plantes. Car, premièrement, il n'est pas prouvé qu'ils leur soient utiles, et deuxièmement, ils peuvent provoquer de graves effets secondaires chez les enfants. Le miel ne doit être donné qu'aux enfants de plus d'un an. Et avant d'utiliser des inhalations, il faut absolument demander l'avis d'un pédiatre. En effet, seules certaines d'entre elles sont adaptées aux enfants.

de Dr Christian Johannes Ambrosch,

publié le 14.01.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Participation gratuite pour les enfants - grâce à Migros iMpuls

Vers l'inscription
Kinder an Volkslauf