Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Arthrose: que faire quand les articulations sont douloureuses?

Passé 50 ans, les articulations usées se font sentir chez de nombreuses personnes. La chaleur et l’exercice physique peuvent soulager les douleurs de l’arthrose, tout comme le fait de marcher pieds nus.

Qu’est-ce que l’arthrose, et peut-on la soigner?

Chez une personne atteinte d’arthrose, le cartilage s’amincit sur les surfaces articulaires, des fissures apparaissent à la surface et des morceaux cassants peuvent se détacher. Avec le temps, les lésions du cartilage s’agrandissent jusqu’à ce que l’os apparaisse en dessous. Comme le cartilage ne peut pas se régénérer, l’arthrose s’aggrave avec les années. En cas d’arthrose avancée, l’articulation ne glisse plus sur une couche de cartilage – les os frottent directement l’un contre l’autre. Cela fait très mal.

Quelles sont les causes de l’arthrose?

L’arthrose est due principalement à une usure du cartilage articulaire liée à l’âge, c’est pourquoi elle ne se manifeste généralement qu’après 50 ans. Des blessures antérieures, des hémorragies ou des surcharges articulaires qui ont endommagé le cartilage accélèrent l’arthrose. Il en va de même en cas de mauvaise position des articulations (ex: genoux cagneux ou jambes arquées). Les articulations sont alors sollicitées de manière très unilatérale, de sorte que le cartilage est davantage affecté à l’endroit en question. Les inflammations articulaires, par exemple en cas de maladie rhumatismale, favorisent également la dégradation du cartilage. Enfin, le surpoids est un autre facteur contribuant à l’apparition de l’arthrose de la hanche et du genou. En effet, il sollicite les articulations portantes et favorise les processus inflammatoires dans le corps.

Quelles sont les articulations touchées par l’arthrose?

L’arthrose peut survenir dans n’importe quelle articulation. Elle se manifeste le plus souvent dans les articulations de la hanche et du genou. Dans les arthroses dues à des rhumatismes inflammatoires, il y a celles qui touchent surtout les petites articulations, comme celles des doigts, et celles qui affectent plutôt les grandes articulations.

Quels sont les symptômes de l’arthrose?

La raideur articulaire et les douleurs le matin au lever sont des signes typiques. Les douleurs s’intensifient également en cas de sollicitation prolongée de l’articulation. De plus, la mobilité articulaire diminue, des bruits de frottement peuvent apparaître et une douleur à la pression peut être ressentie en certains points. Lorsque l’arthrose progresse, l’articulation devient souvent douloureuse même la nuit et au repos. L’arthrose est généralement plus douloureuse pendant la saison froide.

Lorsqu’une inflammation se produit dans une articulation touchée par l’arthrose, le liquide synovial s’accumule (épanchement articulaire), l’articulation gonfle et devient chaude. On parle alors d’«arthrose activée».

Comment l’arthrose est-elle diagnostiquée?

La plupart du temps, une radiographie suffit. L’échographie permet de détecter un épanchement articulaire et le gonflement inflammatoire de la capsule articulaire. L’IRM fournit des images plus précises. Mais elle est beaucoup plus chère et n’est utile que si l’on soupçonne des lésions aux ménisques ou aux ligaments du genou, par exemple. De même, une ponction articulaire n’est utile que si l’on veut exclure d’autres causes de gonflement, comme une infection de l’articulation.

Quels sont les bienfaits de l’exercice physique en cas d’arthrose?

Les sports conseillés en cas d’arthrose

Entraînez votre équilibre, votre force, votre endurance et votre mobilité. Les sports qui conviennent bien en cas d’arthrose du genou sont le ski de fond, le vélo, l’aviron, la marche, la gym et l’aquatraining. En revanche, les sports comportant de nombreux sauts, rotations ou arrêts et départs brusques, comme le tennis, sont déconseillés. Si vous souhaitez faire du jogging, il est préférable d’en faire sur un sol mou. En cas de surpoids important, la marche rapide est préférable au jogging. Marcher pieds nus peut être bénéfique en cas d’arthrose des articulations portantes, car le métatarse et l’avant-pied touchent alors le sol en premier (au lieu du talon) et le pied amortit mieux les chocs.

En cas d’arthrose, une activité physique modérée est à peu près aussi efficace que les analgésiques courants. L’activité physique est bénéfique pour trois raisons: elle stimule le métabolisme articulaire, permettant de mieux nourrir le cartilage. Elle aide à réduire le surpoids. Et elle favorise le développement musculaire. Des muscles entraînés soutiennent l’articulation, amortissent les chocs sur l’articulation et préviennent les chutes.

En cas d’inflammation aiguë des articulations («arthrose activée»), le sport est temporairement interdit. Il est préférable de ne pas exposer l’articulation à des stimuli mécaniques supplémentaires et de traiter l’inflammation aiguë.

(Voir suite ci-dessous...)

En savoir plus sur les douleurs articulaires

Vers le dossier

Quels sont les remèdes non médicamenteux et naturels qui aident?

L’application locale de chaleur (par exemple des chauffe-genoux ou des patchs chauffants) ainsi que la physiothérapie permettent souvent d’obtenir des améliorations tout à fait étonnantes. Le taping pratiqué dans les règles de l’art peut également apporter un soulagement subjectif, tout comme le taï-chi, le yoga et le qi gong. La thérapie par le bain, les applications de boue chaude et l’acupuncture sont également efficaces. En cas d’arthrose «activée» avec une articulation enflammée, il est préférable de refroidir l’articulation, par exemple avec des coussins de gel.

Les naturopathes recommandent entre autres les enveloppements au chou, la thérapie par les sangsues ou de faibles stimulations électriques à travers la peau au moyen d’un appareil appelé «TENS». Il ne faut toutefois pas trop espérer de ces deux dernières méthodes. En revanche, dans une étude (certes de petite taille), les enveloppements au chou ont obtenu des résultats similaires à ceux d’un gel contenant le principe actif diclofénac.

Celles et ceux qui préfèrent les pommades à base de plantes peuvent essayer le gel de consoude ou la pommade à l’arnica.

Par voie orale, la glucosamine et la chondroïtine sont très populaires. D’un point de vue scientifique, il n’est pas certain qu’elles soient efficaces. Par ailleurs, l’efficacité de la griffe du diable, du gingembre, du curcuma et d’autres préparations naturelles est controversée. Précisons que la griffe du diable ne peut pas être cultivée. En raison de la forte demande, cette espèce est déjà très menacée là où elle pousse en Afrique.

Quelles sont les mesures orthopédiques appropriées?

Des semelles orthopédiques ou des ajustements de chaussures ainsi que des semelles de chaussures bien amortissantes peuvent par exemple apporter un soulagement en cas d’arthrose du genou. Les cannes aident également à soulager l’articulation. En cas d’arthrose des mains, le port temporaire d’attelles peut soulager la douleur.

Quand faut-il prendre des médicaments?

En cas d’arthrose, les médicaments ne sont qu’un traitement de deuxième choix, mais ils sont souvent inévitables. Si l’arthrose est légère, des pommades analgésiques suffisent. En cas de douleurs plus fortes, des médicaments anti-inflammatoires peuvent aider. Demandez conseil avant de prendre un médicament, car toutes les substances actives ne conviennent pas en fonction de l’âge ou en cas de certaines maladies préexistantes. Des médicaments à base de cortisone pris à faible dose par voie orale freinent également l’inflammation. Mais les médicaments contre l’arthrose ne sont pas recommandés pour une utilisation permanente.

À quoi servent les injections dans l’articulation?

Dans la phase précoce de l’arthrose, l’autohémothérapie peut soulager. Il s’agit de prélever du sang, de le traiter et de l’injecter dans l’articulation. Ce sang contient des plaquettes sanguines qui libèrent des facteurs de croissance dans la zone lésée de l’articulation, stimulent la reconstruction des tissus endommagés et inhibent les processus inflammatoires douloureux.

Par ailleurs, des injections de substances anti-inflammatoires ou «lubrifiantes» pour les articulations, comme l’acide hyaluronique, peuvent aider à retarder ou même à éviter le remplacement de l’articulation. Mais cela ne fonctionne pas dans tous les cas, et les injections répétées de cortisone endommagent le cartilage. C’est pourquoi il convient de demander conseil à un-e spécialiste.

Quelles sont les opérations possibles?

En cas de petites lésions cartilagineuses limitées, une greffe de cartilage à l’aide du cartilage du patient ou de la patiente peut être envisagée. Si la cause de l’arthrose est une mauvaise position de l’articulation, une opération peut permettre de modifier l’axe de l’articulation. La plupart des patient-es opéré-es pour arthrose se voient poser une prothèse partielle ou totale pour remplacer leur articulation.

À quoi faut-il faire attention en ce qui concerne l’alimentation?

Il est recommandé de consommer beaucoup de légumes, de l’huile alimentaire de qualité, quelques noix par jour et peu de viande rouge. Il faudrait manger du poisson d’eau de mer une à deux fois par semaine en remplacement de la viande. Pour le pain, les pâtes, le riz et les biscuits, les variantes aux céréales complètes sont mieux que les produits contenant de la farine raffinée.

Certaines personnes concernées trouvent que certains compléments alimentaires contenant du curcuma, du sulfate de chondroïtine et de la glucosamine, des vitamines C et E ainsi que des oligoéléments sont efficaces. Comme ce n’est pas le cas de tout le monde et que les produits sont parfois très chers, il est judicieux de faire d’abord un essai sur trois mois et de voir si cela est utile. En raison d’éventuelles interactions avec des médicaments, il convient de demander conseil au préalable.

Conseils pour bouger:

  • Bougez régulièrement, malgré la douleur et le froid, afin d’activer votre métabolisme et de stimuler la circulation ainsi que la production de liquide synovial.
  • Si vous préférez l’exercice à l’intérieur, utilisez par exemple les offres d’un établissement de fitness ou de gymnastique aquatique.
  • Veillez, si vous faites de l’exercice à l’extérieur, à porter des vêtements adaptés, gants et bonnet inclus. Les articulations doivent absolument être maintenues au chaud, sans pour autant que vous transpiriez.
  • Vous pouvez soulager vous-même vos douleurs articulaires en les exposant à une chaleur douce sous la douche ou dans la baignoire, en utilisant des dispositifs chauffants ou en pratiquant de légers massages.
  • Si rien de tout cela n’apporte le soulagement souhaité, mieux vaut aller voir votre médecin. Il ou elle vous aidera à affronter les climats froids et humides.

de Dr med. Franz Lauener,

publié le 02.03.2017, ajusté le 26.01.2023


Cela pourrait également vous intéresser:

Commander des médicaments en ligne sur ordonnance

En savoir plus
Logo Zur Rose