Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Aborder la ménopause sans stress

Bouffées de chaleur, troubles du sommeil et muqueuses sèches - après 50 ans, de nombreuses femmes souffrent de divers troubles. Il existe des remèdes et des thérapies pour y remédier.

Quels sont les troubles les plus fréquents à la ménopause?

Les symptômes typiques sont les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, la fatigue, la prise de poids, la sécheresse vaginale, le manque de désir sexuel et les sautes d'humeur. Certes, tous ces symptômes ne mettent pas la vie en danger, mais ils peuvent avoir un impact considérable sur la qualité de vie.

Pourquoi ces problèmes surviennent-ils?

Leur apparition s’explique par le fait que les ovaires produisent moins d'hormones sexuelles qu’avant, en particulier des œstrogènes. Mais la progestérone, qui est sécrétée dans la deuxième moitié du cycle chez les femmes plus jeunes, diminue également.

À quel âge ces changements se produisent-ils?

La transformation du corps commence en moyenne à 51 ans, mais peut exceptionnellement se manifester dès 40 ans ou plus tard, au milieu de la cinquantaine. Les menstruations sont plus irrégulières et sont souvent entrecoupées de saignements entre les règles («spotting»). La fin définitive de la fertilité survient environ un an après les dernières règles.

Combien de temps dure la ménopause?

En règle générale, les troubles se font sentir pendant environ sept ans - une période plutôt longue qui coïncide en outre avec une phase de la vie où de nombreuses femmes sont fortement sollicitées sur le plan professionnel.

Dans quelle mesure les femmes en souffrent-elles?

Cela varie d’une femme à l’autre. Alors qu'environ un tiers des femmes ne remarque presque rien, un autre tiers fait état de troubles modérés et le dernier tiers de troubles importants. Pour de nombreuses femmes, ce passage à la phase infertile est également difficile sur le plan psychique. Elles se sentent alors déjà moins attractives et dévalorisées. Elles sont particulièrement gênées lorsque des symptômes sont perceptibles par les autres - par exemple lorsqu’elles se mettent soudainement à transpirer et vont rapidement ouvrir la fenêtre.

Comment se manifestent les bouffées de chaleur?

Les femmes sentent monter une chaleur soudaine, leur tête devient rouge et elles commencent à transpirer. Chez certaines, les poussées surviennent jusqu'à dix fois par jour, mais elles disparaissent rapidement. Pour d'autres, les bouffées peuvent durer jusqu'à 15 minutes. Les bouffées de chaleur nocturnes sont particulièrement pénibles. Certaines femmes se réveillent en sueur et doivent changer leur pyjama ou même les draps, à la suite de quoi elles ne parviennent plus à se rendormir pendant un long moment. Beaucoup souffrent alors de maux de tête et sont fatiguées et déconcentrées pendant la journée, ce qui affecte leur humeur.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

vers le Dossier

Qu'est-ce qui fait du bien aux femmes pendant la ménopause?

Tout type de sport, d'activité physique et de techniques de relaxation est susceptible d'augmenter le bien-être et d'améliorer la qualité du sommeil. De plus, les femmes peuvent ainsi éviter de prendre beaucoup de poids, un problème qui, à cet âge, est également d'origine hormonale. Lorsque le poids corporel se situe dans la norme, les bouffées de chaleur sont moins fréquentes.

Quels remèdes existent contre les bouffées de chaleur?

De nombreux remèdes naturels ont désormais fait l'objet de recherches scientifiques approfondies. Les plantes comme l'actée à grappes, l'huile d'onagre, le houblon, le ginseng et les graines de lin ont fait leur preuves contre les bouffées de chaleur. Les études ne sont pas aussi claires en ce qui concerne la sauge, bien que cette plante médicinale soit très souvent utilisée en cas de bouffées de chaleur. Les isoflavones de soja sont également recommandées, car les femmes en Asie ont beaucoup moins de symptômes liés à la ménopause que chez nous. On pense que cela est lié à l'alimentation: en Asie, on mange beaucoup de tofu ou on boit du lait de soja. Mais cette substance est également disponible sous forme de gélules. L'hypnose, l'acupuncture et la thérapie cognitivo-comportementale ont également prouvé leur efficacité.

Qu'est-ce qui aide en cas de sécheresse vaginale?

En cas de sécheresse vaginale, des suppositoires ou des pommades contenant des œstrogènes, appliqués localement, peuvent aider. Ils améliorent la circulation sanguine et donc l'hydratation. Bien que le risque de cancer du sein n'augmente guère avec ce traitement, il nécessite un suivi médical. Des préparations à base d'huile d'argousier et d'onagre sont disponibles sans ordonnance. Il est en outre conseillé d’utiliser un lubrifiant lors des rapports sexuels. À partir de 50 ans, de nombreuses femmes souffrent aussi de sécheresse oculaire, qui peut être atténuée avec des gouttes pour les yeux.

Les thérapies hormonales peuvent-elles apporter un soulagement?

Oui. Environ un tiers des femmes prennent des hormones pendant un certain temps au moment de la ménopause. Celles-ci sont très efficaces à 95%: l'intensité et la fréquence des bouffées de chaleur diminuent nettement, les femmes dorment mieux et leur qualité de vie s'améliore. Les risques liés à un traitement hormonal de substitution (thrombose ou cancer du sein) sont aujourd'hui très faibles. Il est important de bénéficier d'un suivi médical étroit, pour s’assurer que le dosage et la composition hormonale sont précisément adaptés à la situation individuelle.

de Andrea Söldi,

publié le 27.01.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Quiz des festiv’été Migros. Participez et gagnez des prix fabuleux.

Quiz des festiv’été
iMpuls_Sticky_Teaser_Sommer_Quiz_Webseite