Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Morsure de chat ou de chien: que faire?

L’apparence d’une plaie est trompeuse: les blessures dues à des morsures sont souvent plus dangereuses qu’il n’y paraît. Si elles ne sont pas soignées, il n’est pas rare qu’une infection se déclare par la suite.

Chaque année en Suisse, près de 8700 morsures dues à un animal sont à ce point lourdes de conséquences qu’il faut les déclarer à une assurance-accidents. Dans la réalité, le nombre de morsures devrait toutefois être bien supérieur. Les femmes sont plus souvent mordues que les hommes– et plus fréquemment par des chats, les hommes par des chiens. 

Morsure de chat: la morsure la plus perfide

La morsure la plus sous-estimée est celle de notre petit protégé à pattes de velours. Rien d’étonnant: les petites dents pointues de nos tigres de salon pénètrent généralement plus profondément qu’il n’y paraît. Une morsure de chat a plus tendance à s’infecter qu’une morsure de chien: l’infection se produit dans les couches tissulaires plus profondes, qui ne peuvent pas être atteintes par les produits désinfectants, et le plus souvent sur la main. C’est pourquoi, en cas de morsure de chat, et même si celle-ci paraît minime, il faut réagir immédiatement. 

Morsure de chien: la morsure la plus puissante

Le chien est le champion toutes catégories des morsures. Il attrape le plus souvent la main, le mollet ou le bras de son propriétaire. Dans le cas le plus fréquent, le chien a été dérangé pendant qu’il mangeait, a été surpris ou énervé. Beaucoup de morsures peuvent donc être évitées. Les médecins, vétérinaires, éducateurs et éducatrices canins, ainsi que les autres groupes de métiers doivent déclarer les blessures par morsure de chien au vétérinaire cantonal. Les blessures qui n’impliquent pas de morsure sont également fréquentes. Ce sont par exemple des chiens qui renversent quelqu’un ou qui font trébucher leur maître en tirant sur la laisse. 

Morsure d'homme: la morsure qu’on aimerait cacher

Les morsures humaines se produisent en général lors de relations sexuelles ou de bagarres. Elles sont tout aussi dangereuses que les morsures de chat. D’abord parce qu’il n’est pas rare que ces plaies s’infectent, ensuite parce qu’une transmission du VIH ou de l’hépatite risque de se produire. Par crainte de conséquences juridiques, les personnes concernées tardent bien souvent à se faire soigner. 

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

Morsure de serpent: la morsure rare

En Suisse, ni les vipères péliades ni les vipères aspic ne présentent de danger mortel dans la nature (toutefois, une consultation médicale reste nécessaire en cas de morsure). Certains serpents détenus en terrarium sont plus dangereux. Dans le monde, une personne meurt toutes les cinq minutes pour cette raison.

Il est important de rester calme pour éviter que l’animal ne morde à nouveau. Les touristes sont plus souvent mordus par des singes lorsqu’ils les nourrissent. Non seulement ces morsures sont douloureuses, mais elles sont aussi dangereuses. En effet, en cas de suspicion de la rage, une dose de vaccin doit être administrée immédiatement. Or, le vaccin n’est pas toujours disponible dans les pays où l’on voyage. 

Voici comment traiter une morsure

  • Rincez immédiatement la plaie à l’eau propre pendant plusieurs minutes. 
  • Puis, désinfectez la plaie. Attention: ne faites pas pénétrer le désinfectant Octenisept dans les tissus par pression. Ce produit est destiné à un usage externe uniquement.
  • Immobilisez du mieux possible la partie du corps blessée et surélevez-la.
  • Demandez rapidement conseil à un médecin en cas de plaies importantes ou profondes, ou si de nombreux tissus sont endommagés. Un avis médical est également requis pour les personnes immunodéficientes.
  • Le risque d’infection est élevé en cas de morsure à la main, près d’un os, de tendons, d’articulations (ou de prothèses articulaires) et de plaies présentant un grand nombre de tissus endommagés. Il est important de consulter un médecin, et ce au plus tard dès les premiers signes d’infection. Les symptômes sont les suivants: rougeur, chaleur, gonflement, écoulement purulent, douleur, mouvement articulaire douloureux, fièvre et/ou gonflement des ganglions lymphatiques. 
  • Renseignez-vous afin de savoir s’il est nécessaire d’effectuer un rappel de vaccin contre le tétanos. Si vous avez été mordu-e à l’étranger dans une zone où la rage est présente, renseignez-vous sans tarder pour savoir si un vaccin contre la rage est nécessaire. 
  • Si une personne s’est fait mordre par un serpent, retirez-lui immédiatement ses bijoux serrés (bagues et chaînes), car des gonflements importants sont à craindre. En cas de morsure de serpent, n’aspirez pas, ne posez pas de garrot et n’ouvrez la plaie et laissez-la saigner.
  • Si possible, prenez une photo de l’animal en cause ainsi que de la plaie.

de Dr med. Martina Frei,

publié le 31.08.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Abonnez-vous à la newsletter iMpuls et gagnez des cartes cadeau Migros

Inscrivez-vous