Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Arrêt cardiaque – Comment faire une réanimation

L’image du footballeur danois Christian Eriksen s’effondrant en plein match de l’Euro, victime d’un arrêt cardiaque, a marqué les esprits. Immédiatement réanimé, il a survécu et ne souffre d’aucune séquelle. Et que faire si la situation se passait devant nous?

Un arrêt cardiaque peut survenir n’importe où: en faisantde la randonnée ou du ski, à Migros ou encore dans le tram, à la maison ou dans la rue. Chaque année en Suisse, 8000 personnes sont victimes d’un arrêt cardio-circulatoire. Moins de 10% des victimes survivent à cette urgence. En effet, rares sont les patients qui peuvent être pris en charge par les ­services de secours dans le ­délai critique de trois à cinq minutes. C’est pourquoi il est important de savoir quoi faire lorsque le cœur d’une personne cesse soudainement de battre. Important: en cas d’urgence, ne pas rester les bras croisés ou même s’enfuir par peur de faire quelque chose de mal. Toute aide apportéeest préférable à ne pas aider du tout. Pouvoir aider une victime est un sentiment exceptionnel.

1. Comment reconnaître un arrêt cardio-circulatoire?

La personne tombe ou s'écroule de sa chaise. Parlez à la personne à voix haute et secouez-la. Si elle ne réagit pas et que sa respiration n'est pas normale, un arrêt cardio-circulatoire est très probable.

2. Comment se ­produit un arrêt respiratoire?

Chez quatre personnes sur cinq, l’arrêt cardio-circulatoire est provoqué par une ­fibrillation ventriculaire. Ce trouble soudain du rythme équivaut à un orage électrique ou à un chaos dans le cœur. Le cœur ne fournit alors plus une capacité de pompage suffisante.

3. Que faire en ­premier lieu?

Appelez à l’aide, alertezle numéro d’urgence 144et commencez immédiatement le massage cardiaque. Si plusieurs ­personnes sont présentes, chargez quelqu’un de ­passer l’appel.

4. Les voies respiratoires sont-elles dégagées?

Tenez le front avec votre main, étirez la tête et soulevez le menton. Vous pourrez ainsi contrôler les voies respiratoires et retirer d’éventuels restes d’aliments ou, le cas échéant, un dentier.

5. Comment fonctionne le massage cardiaque?

Placer la paume de la main au milieu du thorax, sur la partie inférieure du sternum, et exercer une forte pression verticalement par le haut 100 à 120 fois par minute, les bras tendus et les mains placées l’une sur l’autre, en suivant approximativement le rythme du tube des Bee Gees Stayin’ Alive. La cage thoracique doit s’abaisser d’environ cinq à six centimètres à chaque fois. Poursuivez le massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours ou jusqu’à ce que la respiration reprenne. Si possible, alternez avec d’autres personnes, car faire un massage cardiaque est épuisant.

6. Qu’est-ce qui peut aider, en plus d’un massage cardiaque?

Un défibrillateur. Il arrêtela fibrillation ventriculaire. Mais en attendant de trouver un défibrillateur – et aussi après une défibrillation réussie – il faut soutenir l’activité du cœur parun massage cardiaque.

7. Y a-t-il un défibrillateur à portée de main?

Bon à savoir:

Defikarte.ch offre un aperçu des défibrillateurs en Suisse. Le site n'a toutefois pas la prétention d'être exhaustif, l'inscription étant facultative.

Le symbole officiel d’un défibrillateur automatique externe (DAE) en Suisse est un cœur blanc avecun éclair sur un fond vert. Si possible, envoyez quelqu’un chercher un défibrillateur s’il est ­probable qu’un d’entre eux se trouve à proximité – par exemple dans les grands supermarchés, les gares ou autres lieux très fréquentés.

8. Comment utiliser le défibrillateur?

Applications et cours

Pour le cas où l’on ne se souviendrait plus de ces étapes, il existe l’application «Urgence Help» de la Fondation suisse de cardiologie. L’application guide pas à pas dans la réanimation – et propose également des instructions sur la marche à suivre en cas de suspicion d’infarctusou d’attaque ­cérébrale.

Ensuivant un cours BLS-AED-SRC de l’Alliance suisse des samaritains, vous serez prêt-e à intervenir en cas d’urgence.

Mettez l’appareil en marche Appliquez les deux électrodes sur la poitrine de la ­victime. Appuyez sur le bouton pour déclencher un choc électrique. Et n’ayez pas peur: l’appareil prend toute décision à votre place en vous donnant des ­instructions orales et en ne délivrant l’électrochoc que lorsque cela est nécessaire. L’appareil détecte de lui-mêmesi les électrodes sont ­correctement placées, lit l’électrocardiogramme (ECG) et établit le diagnostic. Ce n’est qu’en présence d’une fibrillation ventriculaire potentiellement mortelle que l’appareil émetla demande de déclencher le choc électrique.

En lien avec le sujet

En savoir plus
Frau auf dem Stepper im Fitnessstudio (Nahaufnahme)
Infarctus du myocarde

30 minutes de sport par jour évitent les décès prématurés

Plus on fait d’exercice physique, moins il y a d’infarctus du myocarde, d’accidents vasculaires cérébraux et de décès prématurés: c’est ce que montrent les études les plus récentes.

vers le Dossier

de Andrea Freiermuth,

publié le 25.02.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Vitamin Bag: Achetez des légumes de garde à un prix forfaitaire

À découvrir