Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Diagnostic de la maladie cœliaque: ce que je peux faire en 7 étapes

Pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque, manger devient plus compliqué. Mais en suivant un régime alimentaire sans gluten, les troubles peuvent disparaître rapidement.

1. Se détendre

Le diagnostic de la maladie cœliaque va compliquer votre vie, mais ce n’est pas une catastrophe. En modifiant son alimentation, il est possible de bien vivre avec la maladie. D’ailleurs, dès que les symptômes gênants disparaissent, l’énergie et la joie de vivre reviennent généralement.

2. S’informer

Le site web de l’Association Romande de la Coeliakie est une précieuse source d’informations. Outre des listes d’aliments et de restaurants sans gluten, l’organisation propose des cours de cuisine, des camps pour enfants, des réunions et des échanges avec d’autres personnes concernées. Sachez aussi qu’il existe de nombreux livres de cuisine spécialement destinés aux personnes concernées et à leurs proches.

3. Se faire conseiller

Si le diagnostic de maladie cœliaque est posé, votre caisse d’assurance maladie vous paiera des conseils nutritionnels. Des professionnels spécialisés sont également disponibles sur le site Internet de l’Association Romande de la Coeliakie.

4. Désencombrer sa cuisine

Prenez quelques heures pour examiner toutes vos provisions. Lisez les indications en petits caractères - même pour les épices et les boissons. Si vous vivez seul(e): offrez tout ce qui contient du gluten. Nettoyez le grille-pain, la planche à pain et les autres ustensiles de cuisine. Pour autant, vous n’avez pas besoin de mettre au rebut tout le matériel de cuisine.

5. Faire ses courses

Concentrez-vous sur le symbole «sans gluten» avec l’épi barré ou lisez les petits caractères des emballages. Vous ne pourrez plus manger de nombreux aliments auxquels vous êtes habitué-e. Mais vous en découvrirez peut-être de nouveaux, tout aussi savoureux. Les magasins proposent de plus en plus de produits alternatifs tels que des pâtes, du pain et de la farine sans gluten. Avec les légumes et les légumineuses, vous jouez de toute façon la carte de la sécurité.

(Voir suite ci-dessous...)

6. Informer son entourage

Dans un ménage de plusieurs personnes, vous devrez cuisiner séparément, sauf si les autres s’adaptent en partie. Souvent, cela ne dérange pas beaucoup la famille de manger des spaghettis sans gluten au lieu de ceux à base de blé.

7. Ne pas se décourager

Dans un premier temps, le changement d’alimentation peut sembler déroutant. Mais vous vous y habituerez. Essayez de voir le bon côté des choses: de nombreuses personnes touchées par la maladie affirment qu’elles mangent plus sainement depuis que leur diagnostic a été posé et que leur santé s’est améliorée.

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

de Andrea Söldi,

publié le 21.08.2023, ajusté le 21.08.2023


Cela pourrait également vous intéresser:

Conseils santé dans la newsletter iMpuls, adaptés à ta vie.

S'abonner maintenant et gagner
geschenk-icon1