Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Turista: ce qui est vraiment efficace

Dans plus de 80% des cas, la diarrhée du voyageur est d’origine bactérienne. Mais elle peut aussi être causée par des virus ou par l’ingestion d’épices et d’aliments inhabituels. Les quelques conseils qui suivent permettront à la plupart des voyageurs et voyageuses de se rétablir rapidement.

Jusqu'à 50% des touristes se rendant dans des pays lointains subissent la «vengeance de Montezuma»: selon une légende, l’empereur aztèque Montezuma aurait maudit les envahisseurs peu avant sa mort. C’est pourquoi la diarrhée du voyageur, qui afflige fréquemment les touristes, est souvent appelée «la vengeance de Montezuma». 

Important en cas de turista: compenser les pertes liquides

Heureusement, la diarrhée du voyageur disparaît dans les deux semaines chez environ neuf personnes sur dix. Le principal traitement consiste à compenser la perte de liquides, par exemple par du thé, de l’eau bouillie ou du bouillon. Une solution d’électrolytes prête à l’emploi ou préparée à la maison peut également aider.

En voici une recette:

  • 1/3 d’eau bouillie
  • 1/3 de thé noir
  • 1/3 de jus d’orange
  • ajouter 1 à 2 cuillères à soupe de sucre par litre de ce liquide et
  • 1 pincée de sel

La solution ne doit pas avoir un goût plus salé qu’une larme. 

Il faut accorder une attention toute particulière aux nourrissons, enfants en bas âge, personnes âgées et personnes souffrant d’une maladie chronique, car la déshydratation peut rapidement entraîner la mort chez eux!

Après la diarrhée: des aliments faciles à digérer pour aider l’intestin à se rétablir

Certains aliments permettent aux intestins de moins travailler, par exemple les bâtonnets salés, les zwieback, le riz cuit, les pommes râpées, les abricots, les bananes écrasées ou encore la soupe de carottes. Tout ce qui se digère facilement est autorisé. Il est ensuite possible d’ajouter progressivement d’autres aliments, tels que les pommes de terre ou du poulet cuit à la vapeur.

Bien interpréter les symptômes de la turista

Les symptômes peuvent être très désagréables et perturber considérablement le déroulement du voyage. 
Si vous ressentez ces symptômes, consultez un médecin:  

  • diarrhée fébrile
  • diarrhée sanglante ou visqueuse
  • forte sensation de maladie
  • douleurs au ventre importantes ou se prolongeant pendant plus d’une semaine
  • La diarrhée du voyageur – qui peut aussi se produire après le retour de vacances – peut également être le symptôme d’autres maladies.

Important à savoir: les médecins des régions touristiques typiques ont souvent le réflexe inutile de prescrire des antibiotiques aux «étrangers» souffrant de diarrhée. (Voir suite ci-dessous...)

Quels sont les médicaments qui aident vraiment?

Les antibiotiques sont généralement inutiles dans le cas de la diarrhée du voyageur «normale» et peuvent même être nocifs. Le lopéramide peut soulager les symptômes de la diarrhée. La prise de ce médicament, qui inhibe l’activité de l’intestin, a pour inconvénient que les toxines ou les agents pathogènes dont la diarrhée débarrasse rapidement l’intestin restent ainsi plus longtemps dans l’organisme. Le lopéramide ne guérit pas la diarrhée, mais se contente de combattre le besoin impérieux d’aller à la selle. Cela peut être utile, par exemple, lorsqu’un long voyage en avion est prévu.

À l’inverse, des médicaments comme le Motilium ou le Paspertin contre les nausées et les vomissements peuvent avoir pour effet secondaire d’augmenter la diarrhée.

L’efficacité du charbon médical ou des substances actives contenant de la pectine dans le traitement de la diarrhée du voyageur n’est pas attestée. 

Les médicaments tels que le Motilium ou le Paspertin utilisés contre la nausée et les vomissements peuvent présenter comme effet secondaire une aggravation de la diarrhée.

Les personnes prenant la pilule contraceptive ou d’autres médicaments doivent être prudentes: en cas de diarrhées, ces médicaments peuvent en effet être évacués rapidement et, par conséquent, ne pas être absorbés correctement.

Voici comment éviter la turista

Que l’on voyage en sac à dos ou que l’on séjourne dans un hôtel de luxe, il est essentiel de respecter certaines règles.

  • N’utilisez pas l’eau courante pour vous brosser les dents, ni pour laver des aliments que vous consommerez crus, ni sous forme de glaçons. Même chlorée, l’eau peut encore contenir des substances toxiques.
  • Avant de boire l’eau, faites-la bouillir pendant trois minutes ou traitez-la avec des comprimés de désinfection de l’eau. Lorsque l’eau est trouble, l’efficacité de ces comprimés est incertaine. Un filtre à eau peut alors être utile.
  • Ne consommer des boissons que dans la bouteille d’origine fermée. Important: ouvrez vous-même la bouteille, pas le personnel de service! Les boissons non alcoolisées industrielles ou la bière en bouteille sont généralement sans danger. 
  • Peler, cuire ou frire les aliments avant de les consommer. Renoncer notamment à la viande, au poisson (sushi) ou aux œufs crus ou mi-cuits.
  • Aliments à risque: les plats vendus dans la rue, les aliments qui ne sont pas suffisamment cuits, la mayonnaise, le lait non pasteurisé, les desserts à base de crème et les glaces.
  • Ne consommez pas de plats qui ont été longtemps exposés à la chaleur ambiante, par exemple les sauces pour dip ou encore les salades de toutes sortes.
  • Lavez-vous correctement les mains et ne les séchez pas avec un essuie-mains qui a déjà été utilisé.

Conseils pour préparer le voyage

Tout sur le sujet

de Dr med. Stefan Maydl,

publié le 02.07.2019, ajusté le 29.05.2024


Cela pourrait également vous intéresser:

Conseils en matière de santé - convenir maintenant d’un premier entretien gratuit.

Vers l’inscription
mann-beim-trailrunning