Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Piqûres de moustique: prévention et protection

Les moustiques sont pénibles et énervants, surtout lorsqu’ils nous rendent visite la nuit et perturbent notre sommeil. Mais il existe des moyens de lutter.

Pourquoi les moustiques nous piquent-ils?

À savoir: seules les femelles piquent. Elles ont besoin de protéines de notre sang pour former des œufs après la fécondation. La salive du moustique qui pénètre sous la peau a un effet analgésique. C’est la raison pour laquelle nous ne remarquons rien de l’acte en lui-même, la piqûre.

Qu’est-ce qui attire les moustiques?

Notre température et nos odeurs corporelles, le dioxyde de carbone que nous expirons et même le «parfum» de nos chaussettes déjà portées attirent tout particulièrement les moustiques. Comme ils piquent surtout en soirée, il faut éviter les odeurs de transpiration intenses à ce moment-là. Le mouvement et les couleurs sombres les attirent également. Autre détail important: videz régulièrement les dessous de pots à fleurs. L’eau qui y est collectée, riche en nutriments, est un bouillon de culture idéal pour les moustiques.

Les moustiques sont-ils attirés par le «sang sucré»? 

Non, ce mythe est à ranger au rayon des contes de fées. Le parfum des chaussettes usagées joue un rôle important. Des chercheurs ont collecté 200 chaussettes portées par des vrais et des faux jumeaux de différents continents. Ils les ont dispersées dans une soufflerie remplie de moustiques. Pourquoi? Ils voulaient découvrir ce qui caractérise génétiquement les porteurs des chaussettes les plus appréciés par les moustiques. Résultat: de nombreux éléments indiquent que la préférence des moustiques pour certaines personnes dépend des gènes responsables de l’odeur.

(Voir suite ci-dessous...)

En savoir plus sur la protection contre les insectes

En savoir plus
Wespe sitzt auf einem Stück Wassermelone
Réaction immunitaire dangereuse

Allergique aux piqûres d’abeilles et de guêpes?

Problèmes circulatoire ou détresse respiratoire – les réactions allergiques peuvent être violentes en cas de piqûres d’abeilles et de guêpes. Une thérapie est utile.

Vers le dossier

À quoi faut-il veiller dans le choix d’un antimoustique?

Comment éviter les piqûres de moustiques
  • Utiliser des plantes pour repousser les moustiques telles que l’herbe-aux-chats, le géranium odorant, ou les tomates et les huiles essentielles d’un noyer.
  • Les moustiques n’aiment pas les pièces froides.
  • Porter des vêtements les plus clairs possibles, dans un tissu aéré. Enfiler les chaussettes sur les jambes du pantalon.
  • Videz régulièrement les soucoupes des pots de fleur. L’eau qui y est collectée, riche en nutriments, est un bouillon de culture idéal pour les moustiques.
  • Se procurer une moustiquaire ou un filet anti-insectes. Par rapport aux produits chimiques, cela présente l’avantage de ne pas polluer inutilement l’air ambiant.

Dans les régions où les moustiques sont les vecteurs de maladies dangereuses telles que la malaria, il est capital d’utiliser des antimoustiques à l’efficacité prouvée. Ils contiennent du DEET ou de l’icaridine. Si, en vacances, votre insecticide n’est pas aussi efficace que vous le souhaiteriez, demandez conseil aux personnes indigènes. Dans certains endroits, il existe des moustiques que les répulsifs habituels n’écartent pas. Important: certains antimoustiques ne conviennent pas aux femmes qui allaitent ni aux bébés et aux jeunes enfants. Demandez conseil aux professionnels.

Utiliser correctement l’antimoustique

Appliquez-le sur toutes les parties de la peau qui ne sont pas couvertes: les moustiques repèrent vite les zones oubliées, aussi minimales soient-elles. Avant d’utiliser un produit, il est recommandé de vérifier qu’on le supporte et qu’il ne provoque aucune réaction cutanée. Si vous tenez à traiter aussi vos vêtements avec un antimoustique, assurez-vous que le produit choisi s’y prête. Le DEET peut attaquer les matières synthétiques et les textiles. Par vent fort, en cas de baignades ou de fortes sueurs, il faut appliquer le produit plus souvent. Appliquez l’antimoustique 15 à 30 minutes après l’écran solaire.

(Voir suite ci-dessous...)

Protection contre les piqûres de moustiques et traitement

Un moustique m’a piqué-e. Que faire?

En règle générale, les piqûres de moustique sont bénignes. Quand on n’y réagit pas de façon allergique, le problème se règle rapidement. Mais durant ces quelques jours, cette minuscule piqûre peut s’avérer vraiment énervante. Se gratter apporte un certain soulagement, la démangeaison s’arrête pour un temps. Mais ce geste fait souvent apparaître une plaie ouverte, qui peut aussi s’enflammer ou laisser des cicatrices disgracieuses.

Une prudence particulière est de mise en cas de réactions allergiques. Selon l’endroit piqué et la nature de la peau, une piqûre de moustique peut enfler rapidement, tout spécialement chez les jeunes enfants dont la peau est encore très fine. Cela ne signifie toutefois pas automatiquement que la personne est allergique aux moustiques. Chez les individus allergiques, une piqûre de moustique peut s’étendre pour atteindre la taille d’une paume. En présence de problèmes respiratoires, de défaillances de l’appareil circulatoire et d’une enflure très prononcée, consulter un médecin au plus vite.

Il convient d’user de prudence avec les piqûres autour des yeux, car la peau y est très fine. Une piqûre sur la paupière peut rapidement entraîner un gonflement de l’ensemble de l’œil. Il est alors défendu de se gratter. L’endroit touché devrait plutôt être refroidi avec un chiffon froid jusqu’à ce que le gonflement diminue.

Que peut-on faire contre les démangeaisons provoquées par une piqûre de moustique?

Remède maison

Un vieux remède maison consiste à poser une moitié d’oignon sur la piqûre. Appliquer un oignon coupé en tranches sur la piqûre peut aussi s’avérer efficace. Si la piqûre se trouve dans la région des yeux, ne pas faire de compresses à la camomille car elles provoquent facilement des allergies.

Aussi bien le froid que le chaud peuvent aider quand un moustique nous a piqué-es. Même si ça vous démange, ne grattez pas les piqûres, car les agents pathogènes peuvent alors pénétrer plus facilement. La salive du moustique se répartit d’autant mieux dans la peau qui démange alors encore plus. Utilisez plutôt une compresse froide ou une lotion rafraîchissante au menthol (à conserver au réfrigérateur).

En guise de compresse, prenez une lavette mouillée à l’eau froide et placez-la sur la piqûre. Vous pouvez également mettre des glaçons dans un linge. Ne placez jamais les glaçons à même la peau! Ou bien préparez une tasse d’eau bouillante dans laquelle vous plongerez une cuillère en métal. Placez si possible la cuillère chaude sur la piqûre. Les moustiques injectent en effet sous notre peau une substance toxique contenant des protéines. La chaleur soulage, car cette protéine est détruite à partir d’une température de 40 degrés environ.

Autres produits adaptés

de Markus Sutter et Silvia Schütz,

publié le 30.08.2017, ajusté le 19.09.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Calendrier de l’avent Migros: Résolvez des énigmes et gagnez

Jouer maintenant