Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Scarlatine – contamination, symptômes et traitement

La scarlatine survient généralement pendant l’enfance. Un œil averti permet de reconnaître facilement cette maladie infantile, car l’éruption cutanée et l’aspect de la langue sont typiques. Apprenez-en davantage sur la contagion, les symptômes et le traitement.

Au début, cela ressemble à une violente infection grippale: fièvre soudaine et souvent élevée, amygdalite, fatigue, voire vomissements, maux de tête ou douleurs articulaires sont les premiers symptômes de la scarlatine. Souvent, on remarque en particulier les joues rouges de la personne malade.

Si l’éruption cutanée typique apparaît après ces premiers symptômes et que la langue est d’abord recouverte d’un enduit blanc avant de prendre un aspect rouge framboisé, le diagnostic est généralement clair: scarlatine. Les personnes concernées ont souvent entre quatre et dix ans, mais la scarlatine peut également toucher les adultes, typiquement des parents d’enfants en âge scolaire ou des personnes ayant beaucoup de contact avec des enfants.

Causes de la scarlatine et contamination

La scarlatine est une infection due à un certain type de bactéries streptococciques (appelées streptocoques bêta-hémolytiques du groupe A). La plupart du temps, les enfants sont contaminés par contact direct, plus rarement par des gouttelettes infectieuses en toussant ou en éternuant, ou par des objets contaminés. Les symptômes apparaissent environ un à trois jours après la contamination. Un frottis de gorge avec test rapide permet de détecter les bactéries.

Quels sont les symptômes de la scarlatine?

La «langue framboisée» est caractéristique de la scarlatine. Comme la maladie provoque une inflammation et un gonflement des papilles gustatives de la langue, l’aspect de la langue rappelle une framboise ou une fraise.

L’éruption cutanée non prurigineuse – des taches rouges de la taille d’une tête d’épingle, sans démangeaison – débute généralement au niveau de l’aine, des aisselles et des cuisses. De là, elle se propage sur tout le corps, à une exception près: un triangle autour de la bouche et du nez en est exempt.

En passant la main sur la peau, on sent cette éruption cutanée; elle est légèrement en relief et est rugueuse au toucher. Elle disparaît généralement au bout de six à neuf jours. Ensuite, la peau a tendance à se desquamer, surtout sur la paume des mains et la plante des pieds. La faute à la réaction immunitaire de l’organisme, qui réagit à des toxines produites par ce type de streptocoques.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

Quel est le traitement?

Informations sur le traitement et les complications de la scarlatine
  • Pour certains sirops antibiotiques, le principe actif doit d’abord être réparti uniformément dans le sirop avant chaque prise. C’est pourquoi il faut bien agiter avant utilisation. Sinon, l’enfant ne recevra pas la bonne dose.
  • En cas de forte dégradation de l’état général, appeler rapidement un médecin. Très rarement, ces types de streptocoques provoquent une septicémie grave avec choc.
  • Si, deux à quatre semaines après l’infection, la fièvre réapparaît et s’accompagne de douleurs articulaires migratoires ou de douleurs thoraciques, il faut penser à la fièvre rhumatismale, devenue rare, et consulter un médecin sans tarder.

La scarlatine doit être traitée par antibiotiques: le traitement antibiotique – généralement d’une durée de sept jours avec des comprimés de pénicilline prescrits par un médecin – a pour but de raccourcir les symptômes, de réduire la période de contagion et d’éviter d’éventuelles complications devenues rares. Il n’existe pas de vaccin contre la scarlatine.

Il est important de boire beaucoup en cas de scarlatine. Premièrement parce que le corps a besoin de plus de liquide en raison de la fièvre. Deuxièmement, boire aide à maintenir l’humidité de la muqueuse de la gorge. Les tisanes de sauge, de thym, de guimauve ou de camomille, par exemple, sont bien adaptées. Les gargarismes ont également fait leurs preuves chez les enfants plus âgés, mais les enfants plus jeunes ne devraient pas le faire en raison du risque d’ingestion. Sur le site de la «Deutschen Gesellschaft für Krankenhaushygiene» on trouve des conseils (en allemand) sur comment et avec quoi se gargariser. Les aliments liquides ou mous sont plus faciles à avaler en cas de mal de gorge que ceux qui doivent être bien mâchés.

Si la douleur est trop désagréable, on peut utiliser un spray pour la gorge ou des pastilles à sucer contenant de la lidocaïne, un anesthésique local. Les analgésiques destinés à faire baisser la fièvre peuvent également soulager les symptômes. La substance active qui convient le mieux pour les enfants est le paracétamol.

Combien de temps est-on contagieux ou contagieuse?

L’avantage de l’antibiotique est que la personne concernée n’est plus contagieuse 24 heures après le début de la prise. Sans antibiotique, cela peut durer jusqu’à trois semaines. Les enfants qui vont au jardin d’enfants ou dans un autre établissement ne peuvent y retourner que lorsque tous les symptômes ont complètement disparu, en raison du risque de contagion.

de Dr méd. Christina Marti-Camenzind,

publié le 31.10.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Abonnez-vous à la newsletter iMpuls et gagnez des cartes cadeau Migros

Inscrivez-vous