Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

13 faits sur la migraine

Il existe plus de 360 types de maux de tête. Une personne sur dix souffre explicitement de migraine. Qu’est-ce qui la caractérise? Comment y remédier? Réponses pour faire face à ce phénomène douloureux.

Quelles sont les caractéristiques d'une migraine?

Les symptômes les plus courants sont: mal de tête unilatéral, lancinant ou pulsatile; nausées et/ou vomissements; douleur qui augmente en bougeant la tête; hypersensibilité à la lumière, aux sons et aux odeurs; aura: environ 10 à 20% des personnes migraineuses souffrent d'une aura. Il s'agit avant tout de troubles visuels tels que les clignements des yeux. Cependant, une paralysie ou des troubles de la parole peuvent également survenir: on perd parfois ses mots. Une migraine n'est pas toujours accompagnée d'une aura.

Les symptômes de la migraine sont-ils les mêmes pour tout le monde?

Non. Les migraines se présentent sous différentes formes et peuvent durer jusqu'à trois jours. Seule la moitié des personnes migraineuses savent qu'elles ont des migraines.

Les facteurs héréditaires - c'est-à-dire venant de la famille - sont-ils la cause de la migraine?

Les recherches à ce sujet sont insuffisantes. Une prédisposition génétique est probable, car dans de nombreuses familles, la maladie se transmet de génération en génération. Si un parent est migraineux, le risque que les enfants soient également touchés est de 50%. Si les deux parents souffrent de migraine, la probabilité pour les enfants est de 75%.

Pourquoi les femmes souffrent-elles plus souvent de migraines que les hommes?

Environ une personne sur dix souffre de migraines. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes. Les hormones sexuelles féminines sont probablement l'une des raisons de ce phénomène. Pour environ un tiers des femmes, les migraines commencent au moment de leurs premières règles. Jusqu'à 80% des femmes concernées ont moins de migraines pendant la grossesse. Après la ménopause, la migraine diminue chez deux tiers des femmes.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Existe-t-il des déclencheurs typiques de la migraine?

Souvent, une crise de migraine est déclenchée par la combinaison de plusieurs facteurs dits «déclencheurs»: le stress, un apport hydrique insuffisant, un rythme veille-sommeil perturbé - causé par le travail de nuit, par exemple - et des fluctuations hormonales telles que les menstruations; le fait de sauter des repas; certains médicaments; certains aliments. Pour identifier le facteur déclencheur, il peut être utile de tenir un journal des migraines.

Pourquoi tenir un journal des migraines ou des maux de tête est-il judicieux?

Le chocolat, la météo, une séance d’entraînement intensif... un cinquième des personnes migraineuses pensent savoir ce qui déclenche leurs maux de tête. Souvent, cependant, ces déclencheurs présumés ne sont que les premiers signes avant-coureurs. Ces premiers symptômes peuvent parfois apparaître jusqu’à deux jours avant le déclenchement de la migraine. Certaines personnes ont alors envie de chocolat ou d’aliments salés, elles ont soif, sont fatiguées, leur humeur bascule ou d'autres symptômes apparaissent. Pour près d'une personne sur trois, ces signes sont la première indication de la migraine. Tenir un journal des maux de tête peut aider à en savoir plus.

Comment soulager la crise migraineuse du matin?

Une collation saine en fin de soirée peut parfois prévenir les crises migraineuses du matin. Les glucides ayant un indice glycémique élevé sont conseillés, par exemple le muesli ou le pain complet peu avant de dormir. Un petit-déjeuner chaud, riche en glucides et dans le calme est également bénéfique.

Quelle est la différence entre un mal de tête et une migraine?

Il existe plus de 360 types de maux de tête. Un grand nombre des personnes affectées n'ont pas de diagnostic exact et donc probablement pas de traitement approprié, explique le Dr Alexander Vierheilig, médecin-chef de Medbase Winterthour Neuwiesen. Ils sont plus ou moins graves et présentent des symptômes différents. Les trois principaux sont: les céphalées de tension, la migraine avec ou sans aura et les céphalées en grappe. Dans le cas de la migraine, la douleur est lancinante et très forte. Le mouvement augmente la douleur. Contrairement aux migraines, les maux de tête surviennent sans symptômes concomitants tels que le clignement des yeux ou même le larmoiement, comme pour les céphalées en grappe. Ils affectent toute la tête ou les deux côtés de la tête. La douleur est légère à modérée et se présente sous la forme d'une sensation sourde, de pression et de constriction. Une caractéristique des céphalées en grappe est qu'elles surviennent sous forme d’attaques, sont violentes et touchent généralement les yeux et un côté des tempes. Elles peuvent se produire plusieurs fois par jour. Les personnes touchées ressentent un besoin de bouger.

Comment les médecins diagnostiquent-ils la migraine?

Les antécédents médicaux (anamnèse) de la personne malade constituent la première étape. Les personnes migraineuses sont interrogés sur le type de leurs maux de tête et les troubles qui les accompagnent. Les examens visant à exclure d'autres causes peuvent inclure un électroencéphalogramme (EEG), une tomographie par ordinateur (CT) et/ou une imagerie par résonance magnétique (IRM).

(Voir suite ci-dessous...)

Quel est le traitement de la migraine?

Le traitement aigu consiste principalement à utiliser des analgésiques et des médicaments anti-nauséeux dans le but de soulager les symptômes. Selon l'hôpital cantonal de Winterthour (KSW), selon la gravité, l'aspirine, le paracétamol, l'ibuprofène et ce qu'on appelle les triptans sont indiqués. Ces médicaments ont un effet anti-inflammatoire et analgésique. Les triptans sont des médicaments spécifiques contre la migraine qui ont également un effet vasoconstricteur et combattent les symptômes d'accompagnement tels que les nausées ou les vomissements. Ils ne montrent toutefois aucun effet contre l’aura.

Comment prévenir la migraine?

Pour la prophylaxie, il convient d'éviter les facteurs déclenchants mentionnés plus haut. Les méthodes de relaxation et un ajustement du mode de vie aident. La plupart des crises de migraine surviennent le samedi, car le rythme de vie change généralement par rapport à la semaine. Il est important pour toute personne souffrant de crises de migraine d'avoir un rythme régulier d'alimentation et de sommeil, et donc de se lever tous les jours à la même heure, même le week-end. Les médicaments peuvent également être utilisés à titre préventif après consultation du médecin.

Est-ce possible sans médicaments?

La prophylaxie non médicamenteuse de la migraine est au moins aussi efficace que les médicaments. En plus de la thérapie comportementale et des méthodes de relaxation, les sports d'endurance et l'acupuncture sont également adaptés à la prévention des migraines. L’idéal est de combiner la prophylaxie médicamenteuse et non médicamenteuse.

Pour finir, levons le voile sur un mythe: la météo a-t-elle une influence sur la migraine?

Seules quelques personnes ont des migraines lorsque le temps change ou que le foehn souffle. La migraine se produit avec à peu près la même fréquence partout dans le monde. Le climat ne semble donc pas jouer un rôle important. Les changements météorologiques soudains, en revanche, peuvent déclencher des migraines chez certaines personnes.

Sources:

de Silvia Schütz et Dr med. Martina Frei,

publié le 26.11.2021


Cela pourrait également vous intéresser:

Quiz des festiv’été Migros. Participez et gagnez des prix fabuleux.

Quiz des festiv’été
iMpuls_Sticky_Teaser_Sommer_Quiz_Webseite