Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Trouvez le soutien-gorge de sport qui vous convient

Lorsque vous pratiquez un sport, votre poitrine suit le mouvement, parfois brusquement. Il est donc important de porter un bon soutien-gorge de sport. Avec Sibylle Hubeli, experte chez SportX, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le maintien de la poitrine.

À quoi sert un soutien-gorge de sport et quand doit-on le porter?

Un soutien-gorge de sport est comme une seconde peau: au plus près du corps, il est respirant et sèche rapidement, offrant ainsi maintien et stabilité et maintenant la poitrine en place pendant les exercices physiques. Il contribue à maintenir la tonicité des tissus mammaires et à éviter les douleurs au niveau de la poitrine, de la nuque et du dos. Un bon soutien-gorge de sport peut réduire les mouvements de la poitrine d’au moins 70%. Comme il est taillé pour avoir un effet de compression, il vous aide en outre à améliorer votre posture.

De manière générale, quel que soit le sport que vous pratiquiez, il est recommandé de porter un soutien-gorge de sport. Plus l’impact d’un sport sur la poitrine est fort, par exemple dans les sports intensifs, plus il est important de choisir un soutien-gorge de sport au maintien élevé. Pour les activités douces, un soutien-gorge à maintien léger est suffisant, alors qu’un soutien-gorge assurant un maintien élevé est préconisé pour les pratiques intenses.

  • Ainsi, un soutien-gorge de sport à maintien léger (idéal pour les bonnets A à C) convient pour le yoga, le pilates, la danse classique, le stretching, etc.
  • Un modèle à maintien modéré sera plus adapté quant à lui pour le fitness, la musculation, le spinning, le vélo, la zumba.
  • Enfin, un soutien-gorge de sport à maintien élevé s’impose pour la course à pied, les sports de balle, la boxe, le crosstraining, l’aérobic intensif, les arts martiaux, l’équitation, etc.

Comment trouver le soutien-gorge de sport qui convient?

  • Choisissez le maintien adapté en fonction du type de sport que vous pratiquez.
  • Pour votre soutien-gorge de sport, prenez votre taille de soutien-gorge habituelle. Deux éléments sont utilisés pour la taille: le tour de poitrine (mesure prise sous la poitrine), exprimé en centimètres, et la profondeur du bonnet, représentée par une lettre. Le tour de poitrine est indiqué par incréments de 5 cm. Pour 78 cm de tour de poitrine, par exemple, il est généralement conseillé d’opter pour une taille 75. Vous devrez peut-être choisir une taille croisée, autrement dit les tailles voisines du volume de poitrine. Si vous ne connaissez pas votre taille, prenez d’abord la mesure sous votre poitrine, puis celle de votre poitrine.
  • Soutien-gorge avec ou sans armatures? Il s’agit là d’un choix individuel qui est avant tout une question de bien-être. La rumeur selon laquelle les soutiens-gorge à armatures favoriseraient le cancer du sein en bloquant les voies lymphatiques est un mythe. Une étude menée en 2014 a montré qu’il n’y avait aucun lien entre le port de soutiens-gorge à armatures et le risque de cancer du sein.

(Voir suite ci-dessous...)

Et si je fais du sport sans soutien-gorge de sport?

Si votre soutien-gorge ne vous procure pas le maintien adéquat, votre poitrine est secouée, elle «ballotte», ce qui peut être douloureux. Et surtout, vos seins sont soumis à des forces centrifuges. Les tissus des seins ne sont pas constitués de fibres musculaires résistantes, mais d’un ensemble fait de glandes délicates et de tissus adipeux et conjonctifs mous. Saviez-vous que, lorsque vous faites du jogging, vos seins se balancent et peuvent ainsi être secoués sur 9 centimètres à chaque foulée? C’est ce qu’a révélé une étude menée par l’université de Portsmouth. À défaut de maintien, le tissu conjonctif peut être endommagé, ce qui entraîne un relâchement de la poitrine, car une fois endommagé, un tissu conjonctif le reste définitivement. Vous risquez aussi de souffrir de douleurs dans la poitrine, la nuque et le dos.

D’ailleurs, même si vous avez une petite poitrine, vous devriez porter un soutien-gorge de sport, car, si elle n’est pas suffisamment maintenue, le tissu conjonctif sera endommagé par tous les impacts qu’elle va subir.

Quelle est la différence entre un soutien-gorge de sport / normal?

Les soutiens-gorge normaux sont destinés à être portés au quotidien. On attend d’eux d’abord qu’ils soient jolis et modèlent la silhouette. Bien sûr, on peut aussi les porter pour des activités simples, par exemple pour se promener. Les bretelles fines, sans rembourrage, n’offrent guère de maintien et sont vite douloureuses lors d’un exercice physique, tandis que la matière n’évacue pas bien l’humidité. Les soutiens-gorge de sport respirants, faits dans des matières qui sèchent rapidement assurent un maintien optimal, pour toutes les activités sportives. Ils s’ajustent comme une seconde peau et réduisent ainsi les mouvements de la poitrine. Et pourquoi ne pas porter un soutien-gorge de sport au quotidien? Cela n’est pas recommandé. Comme les soutiens-gorge de sport sont plutôt petits, ils peuvent favoriser un frottement entre les seins. Avec la transpiration, vous risquez des irritations au niveau de la poitrine.

(Voir suite ci-dessous...)

Pourquoi ne pas porter un soutien-gorge la nuit?

Celles qui se sentent bien la nuit avec un soutien-gorge peuvent en porter un. Il faut toutefois veiller à ce qu’il ne provoque pas de points de pression et à ce que la transpiration ne s’accumule pas. Cette dernière augmente le risque d’irritations cutanées, voire de mycoses de la peau.

Comment essayer et laver un soutien-gorge de sport?

  • Un soutien-gorge de sport doit être bien ajusté, mais sans serrer. Les bretelles, les bonnets et la bande sous poitrine ne doivent pas entailler la peau, ni être trop lâches. La règle d’or fixe à la largeur d’un doigt l’espace nécessaire entre la bande sous poitrine et le thorax.
  • Ajustez les bretelles de manière à ce qu’elles soient confortables. Si les bretelles glissent, choisissez une taille plus petite. Notre conseil pour les femmes ayant une poitrine généreuse ou pratiquant des sports intenses: les bretelles larges sont souvent plus confortables. Elles répartissent le poids qui s’exerce sur la poitrine sur une surface plus étendue. Les bretelles croisées dans le dos ou ce que l’on appelle le dos nageur sont compacts et assurent un maintien stable et efficace.
  • Avant de terminer l’essayage, levez les bras. Si la bande sous poitrine se relève, la taille de bonnet est trop grande. Lorsque vous sautez ou que vous faites du jogging, votre poitrine devrait à peine bouger dans votre soutien-gorge.
  • Quant à la place de la fermeture, sur le devant ou dans le dos, voire à l’absence complète de fermeture avec une brassière, tout dépend de vos préférences personnelles.
  • Il est recommandé de laver un soutien-gorge de sport après chaque utilisation à une température maximale de 40°C (idéalement dans un filet à linge), avec une lessive pour linge délicat. La durée de vie d’un soutien-gorge de sport dépend bien sûr de la fréquence à laquelle vous le portez. En règle générale, il est conseillé de le remplacer chaque année.

Existe-t-il un soutien-gorge de sport pour homme?

Les hommes aussi peuvent avoir besoin d’un soutien-gorge de sport ou d’une brassière pour soutenir leur poitrine. L’offre est toutefois très limitée. Les professionnels portent parfois ce que l’on appelle des soutiens-gorge GPS pour collecter des données sur leur activité (distances parcourue, vitesse, fréquence cardiaque).

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

de Petra Koci,

publié le 23.05.2023


Cela pourrait également vous intéresser:

Coaching santé individuel: maintenant dès 99.– CHF

Vers l’offre
saluta-ros-kw5