Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Soins intimes: ce à quoi les femmes et les hommes doivent faire attention

Avoir une bonne hygiène intime protège contre les mauvaises odeurs et les infections. Découvrez ce à quoi les femmes et les hommes doivent faire attention lors de leur toilette intime.

On parle rarement de l’hygiène en dessous de la ceinture. Pourtant, il est un sujet dont il faudrait parler davantage: les soins incorrects ou excessifs. En effet, le pH de la zone génitale est acide. Un lavage trop fréquent peut déséquilibrer ce pH et attaquer le manteau acide protecteur. Résultat: les défenses naturelles contre les germes et les bactéries indésirables sont affaiblies.

À quelle fréquence l’hygiène intime est-elle nécessaire?

Dans la région pubienne, la règle est la suivante: moins, c’est mieux. Selon les spécialistes, il est suffisant de rincer quotidiennement la zone intime à l’eau tiède uniquement. Il est également recommandé de se nettoyer avant et après les rapports sexuels.

La toilette intime, avec ou sans savon?

Pas l’impression de «vraiment» se laver avec juste de l’eau? Ou bien, en tant que femme, on aimerait s’assurer d’éviter les infections, en particulier pendant les menstruations? Eh bien, les savons ou gels douche traditionnels sont trop alcalins pour cette zone sensible. On peut toutefois utiliser avec parcimonie une lotion lavante douce pour les parties intimes. Le mieux est alors d’opter pour un produit sans colorants, sans conservateurs et sans parfums, avec un pH adapté. Celui-ci ne doit être utilisé que pour la zone génitale externe – et cela vaut pour les deux sexes.

Car comme l’écrit la dermatologue et autrice de best-sellers Yael Adler: «Il y a de la muqueuse dans la vulve et sous le prépuce. À ces endroits-là, il ne faut utiliser absolument aucun savon ou produit nettoyant, seulement de l’eau chaude.» Les saletés et les sécrétions, comme le dépôt blanc naturel présent au niveau des organes sexuels, appelé smegma, sont solubles dans l’eau. Le smegma peut favoriser les inflammations et être à l’origine de mauvaises odeurs au niveau de l’entrejambe. Il est donc important de bien se laver dans la zone intime, mais en douceur – et ce, tous les jours.

Qu’est-il important de savoir concernant la toilette intime des hommes et des femmes?

Les hommes doivent repousser doucement le prépuce lorsqu’ils se lavent et nettoyer la peau en dessous à l’eau tiède.

Chez les femmes, les douches ou nettoyages vaginaux perturbent l’équilibre acide. Le vagin se nettoie naturellement de lui-même grâce à ses bactéries lactiques.

Par ailleurs, contrairement à ce qui est le cas chez les hommes, l’urètre et l’anus des femmes sont proches l’un de l’autre. Le vagin n’est pas loin non plus. Par conséquent, le risque d’infection par des germes est plus élevé. Les femmes doivent donc penser à s’essuyer de l’avant vers l’arrière quand elles vont aux toilettes. Sinon, des bactéries intestinales peuvent pénétrer dans le vagin et l’urètre et provoquer des cystites. Il est préférable de tamponner doucement avec le papier toilette, car les frottements violents peuvent irriter la peau.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

Est-ce bien d’utiliser des lingettes humides aux toilettes?

Le sillon entre les fesses fait partie des endroits du corps qui transpirent. Il est également sensible, car la zone anale est le point de rencontre entre la peau et les muqueuses. Le mieux est de laver cette partie du corps à l’eau tiède ou avec une lotion lavante douce, qui sera ensuite bien rincée à l’eau. Pour une meilleure sensation de propreté, beaucoup utilisent des lingettes humides aux toilettes. Mais celles-ci peuvent contenir des substances irritantes et poser un problème pour les égouts. En outre, humidifier un peu le papier toilette normal avec de l’eau est suffisant. Sinon, l’idéal est d’avoir des toilettes avec jet d’eau intégré ou de faire ce que font nos voisins du sud: se laver dans le bidet et se sécher ensuite. Si vous utilisez un gant de toilette, il est préférable de le changer et de le laver après chaque utilisation.

Quels sont les sous-vêtements agréables à porter?

Les sous-vêtements doivent également être changés fréquemment, de préférence tous les jours. Les matières naturelles respirantes, comme le coton, conviennent bien. Dans le cas des culottes synthétiques pour femmes, une partie en coton au niveau de l’entrejambe peut suffire. Une culotte classique, pas trop serrée, est préférable à un tanga. Celui-ci peut frotter dans le sillon entre les fesses et pousser les bactéries intestinales au mauvais endroit.

À quoi faut-il faire attention lors du rasage des parties intimes?

Nos poils pubiens fonctionnent comme une sorte de climatisation: ils laissent passer l’air au niveau des zones intimes et empêchent la peau de devenir moite et humide. Le fait qu’il serait plus hygiénique de se raser les parties intimes est donc un mythe. Pour les personnes qui préfèrent quand même enlever leurs poils, l’épilation, la cire ou le sugaring sont possibles mais peuvent être assez douloureux dans cette zone très délicate. La crème dépilatoire est moins appropriée. Et surtout, elle ne doit jamais être en contact avec les muqueuses. Pour un rasage mouillé, il est conseillé de d’abord tailler les poils et d’utiliser ensuite de la mousse à raser pour peau sensible ainsi qu’une lame propre et affûtée.   

Après le rasage – mais aussi en cas de peau très sèche –, une lotion après-rasage douce ou une crème de soin intime riche à base d’ingrédients naturels fera du bien.

Produits assortis

de Petra Koci,

publié le 20.02.2023


Cela pourrait également vous intéresser:

Conseils santé hebdomadaires dans la newsletter iMpuls, adaptés à ta vie.

S'abonner maintenant et gagner
geschenk-icon1