Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Les poils incarnés et ce que l’on peut faire pour y remédier

Épilation, rasage à sec ou rasage sur peau mouillée: lorsqu’il s’agit d’éliminer les poils, les poils forts et bouclés peuvent être un inconvénient. Ils ont tendance à être plus facilement incarnés que les poils fins et lisses. Conseils pour remédier à cela.

Pendant l’été, la peau nue est de sortie: aisselles, poils pubiens, poils sur les jambes – partout on se rase, on s’épile, à la cire ou à la crème dépilatoire. Conséquences fréquentes: des démangeaisons, des petits nodules dans la peau – de couleur de la peau, rouges ou à la pigmentation plus foncée –, des boutons purulents ou des inflammations lorsque des poils poussent sous la peau.

Les poils bouclés ont tendance à être incarnés

Lors du rasage, les pointes des poils sont coupées de manière très nette. Si le poil raccourci repousse dans le mauvais sens, il peut pénétrer dans la peau qui l’entoure et donc pousser sous la peau. Les poils bouclés, en particulier, poussent souvent en biais et se «courbent» ensuite vers la surface de la peau au fur et à mesure de leur croissance.

Ce qui peut se passer également, c’est que le poil a été coupé tellement ras que la partie restante glisse d’abord à nouveau en sens inverse dans la tige. Lorsque le poil repousse, il peut arriver qu’il s’enroule dans la tige lorsqu’il atteint la surface de la peau et qu’au lieu de repousser vers l’extérieur, il pousse sous la peau. Il s’ensuit une réaction aux corps étrangers dans la peau contre les propres poils du corps. Le follicule pileux s’enflamme.

Facteurs de risque des poils incarnés

Le rasage sur peau mouillée, l’épilation mécanique et l’épilation chimique augmentent le risque que certains poils poussent sous la peau. Il en va de même si l’on tend fortement la peau avant le rasage.

Les poils forts et bouclés ont tendance à être plus facilement incarnés que les poils fins et droits. C’est pourquoi les personnes à la pigmentation plus foncée et d’origine méridionale ou africaine ont plus souvent des poils incarnés. Les hommes qui ont une barbe drue sont également plus susceptibles d’être touchés. Les poils peuvent toutefois pousser sous la peau à tous les endroits du corps: dans la nuque, sur le visage, dans le cou, sur la poitrine, dans la zone génitale ainsi que sur les jambes.

Les poils incarnés au niveau de l’œil, qui irritent la conjonctive, constituent un cas particulier. Cela peut se produire en cas de blessure ou de maladie oculaire. Dans ce cas, il faut contacter un-e ophtalmologue.

Que faire contre les poils incarnés?

Si un poil est incarné, il est possible d’utiliser une pince à épiler ou une aiguille stérile pour essayer de libérer la pointe du poil avec précaution, mais attention à ne pas provoquer une blessure ou aggraver l’inflammation. Ensuite, il faut désinfecter la zone. Il est préférable de ne pas arracher le poil, car cela peut irriter davantage.

La prévention la plus simple est de renoncer au rasage et à l’épilation et de laisser pousser les poils. Si cela est impossible, on peut laisser agir une crème à raser durant quelques minutes avant le rasage, de sorte que le rasoir glisse mieux sur la peau. Un rasage sur peau mouillée sans exercer de pression sur la peau est préférable à un rasage électrique irrégulier. Si possible, il vaut mieux ne pas raser les poils jusqu’au niveau de la peau, mais les couper à au moins un millimètre au-dessus de la surface de la peau – laisser cinq millimètres est encore mieux.

Autre option: une crème dépilatoire contenant la substance active thioglycolate.

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

de Oliver Das,

publié le 07.08.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

PAID POST: Petit conseil d’initié pour âmes citadines - la Slovénie urbaine

À découvrir