Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Laquelle est la meilleure? Comparaison des 6 variétés de melon les plus connues

En été, le melon est un délicieux rafraîchissement. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il se cuisine aussi! Quelles en sont les variétés et qu’est-ce qui les différencie? iMpuls vous a concocté quelques conseils et astuces.

Lorsqu’il fait chaud chez nous, c’est la haute saison du melon. En 2020, plus de cinq kilogrammes de melon ont été consommés par habitant-e en Suisse, ce qui le place dans le top dix des légumes consommés en Suisse. Légume? Oui, vous avez bien lu, les melons appartiennent à la famille des cucurbitacées et sont donc considérés comme des légumes. On distingue principalement les pastèques et les melons sucrés.

Melon: différences, origine, culture et saison

Contrairement aux pastèques, les melons sucrés appartiennent à la famille des concombres. Leurs pépins se trouvent dans une chambre au centre du fruit et peuvent être facilement retirés avant la consommation. Les melons sont nettement plus petits que les pastèques, leur chair est tendre, aromatique et généralement sucrée.

Le melon aime le soleil et la chaleur. Il pousse le mieux dans les régions tropicales et subtropicales ainsi que dans le sud de la Méditerranée. On pense qu’il est originaire d’Afrique de l’Ouest, mais ceci n’a pas pu être établie avec certitude. La plupart des melons vendus dans notre pays proviennent d’Espagne, d’Italie ou de France, mais une culture du melon respectueuse du climat est également possible en Suisse.

La production dans notre pays est cependant infime, car les conditions climatiques sont souvent trop incertaines. En 2020, 4 tonnes de melons ont été produites sur sol helvète, contre près de 70 000 tonnes de pastèques et de melons sucrés importés. La pleine saison des melons européens se situe entre mai/juin et septembre.

Les 6 principales variétés de melons

Le melon miel

honigmelone
honigmelone

Le melon miel est l’une des variétés de melon les plus appréciées chez nous. Il fait partie de ce que l’on appelle les melons d’hiver, une sous-catégorie des melons sucrés. Comme son nom l’indique, le melon miel est sucré.

En cuisine, il n’y a pratiquement aucune limite à l’utilisation du melon miel. Il ne convient pas seulement aux desserts; associée à des épices fortes et piquantes, il peut aussi se transformer en une merveilleuse entrée ou un chutney.

Melon miel: goût, saison, etc.

  • Peau: jaune vif, lisse
  • Chair: vert clair à blanche
  • Forme: ovale (20–30 cm de long)
  • Poids: jusqu’à 2 kilos
  • Goût: neutre à très sucrée, peu de goût propre
  • Consistance: croquante et ferme, moins juteuse Saison: de juin à septembre
  • Se marie bien avec: mozzarella, volaille, avocat, fraises, poivre de Cayenne

Melon cantaloup

cantaloupe
cantaloupe

Le melon cantaloup, plutôt petit et rond, est le melon sucré italien.  Sa peau est jaune verdâtre et recouverte de nervures serrées brun-blanc. Sa chair est orange vif et juteuse. C’est le melon le plus sucré que l’on puisse trouver chez nous.

En cuisine, le melon cantaloup se prête à de nombreuses utilisations. Le classique jambon et melon cantaloup est toujours un délice. Or, le melon est également succulent en tant qu’en-cas rafraîchissant, en soupe estivale ou en salade.

Cantaloup: goût, saison, etc.

  • Peau: jaune verdâtre (nervures serrées blanc-brun)
  • Chair: orange vif
  • Forme: ronde (Ø 15–20 cm)
  • Poids: 1 à 2 kg.
  • Goût: sucré, rafraîchissant
  • Consistance: juteuse Saison: de mars à septembre
  • Se marie bien avec: salade de fruits, jambon séché, fromage feta, menthe poivrée

Melon charentais

charentais
charentais

Le melon charentais est une sous-espèce du melon cantaloup et est souvent cultivé dans le sud de la France. Comparé à son grand frère, le melon charentais a une peau lisse, vert clair avec des coutures foncées. La pulpe est également orange et possède un arôme très intense.

Charentais: goût, saison, etc.

  • Peau: vert clair avec coutures foncées, lisse
  • Chair: orange vif
  • Forme: ronde (Ø 7–12 cm)
  • Poids: jusqu’à 1 kilo
  • Goût: doux et épicé, très aromatique
  • Consistance: très juteuse à tendre Saison: de juin à août
  • Se marie bien avec: jambon cru, saumon fumé, crevettes, cottage cheese, papaye

Melon galia

gaila
gaila

Le melon galia fait partie de la famille des melons réticulés. Sa peau est très caractéristique, recouverte de nervures blanc-vert fines et rugueuses. Sa chair est de couleur blanc-vert. Il a un goût très rafraîchissant et est moins doux que le cantaloup. Il s’accorde aussi bien avec le sucré qu’avec le salé.

Galia: goût, saison, etc.

  • Peau: jaune, nervures fines et claires
  • Chair: vert clair à blanche
  • Forme: ronde (Ø 10–15 cm)
  • Poids: jusqu’à 2 kilos
  • Goût: modérément sucré, frais et doux
  • Consistance: juteuse, ferme Saison: de juillet à août
  • Se marie bien avec: fromage bleu, canard, bœuf, orange, gingembre, chili, cardamome

Melon futuro

futuro
futuro

Le melon futuro est originaire d’Espagne et a une forme ovale. Sa peau de couleur vert foncé est parcourue de sillons jaunes. Ce melon est également connue sous le nom de «piel de sapo» (peau de crapaud). Sa chair blanc verdâtre est à la fois croquante, rafraîchissante et aromatique.

Futuro: goût, saison, etc.

  • Peau: vert foncé avec des sillons jaunes
  • Chair: blanc verdâtre
  • Forme: ronde (Ø 15–30 cm)
  • Poids: jusqu’à 3 kilos
  • Goût: modérément sucré, frais et doux
  • Consistance: texture croquante et moelleuse
  • Saison: juin à septembre
  • Se marie bien avec: salade de fruits, mozzarella, jambon séché, légumes grillés

Pastèque

wassermelone
wassermelone

Il en existe plus de 150 variétés dans le monde. Ils peuvent être ronds ou ovales. Leur peau est vert clair à vert foncé et est unie, rayée ou marbrée. La pulpe est composée d’eau à 95%, ce qui la rend particulièrement rafraîchissante. La chair est généralement rouge, mais il existe aussi des variétés jaunes, vertes, orange et blanches.

Pastèque : goût, saison, etc.

  • Peau: vert foncé ou vert rayé, lisse
  • Chair: de rose à rouge
  • Forme: ronde ou ovale (Ø 20-50 cm)
  • Poids: 20 Kg
  • Goût: Sucré et fruité
  • Consistance: juteuse, croquante
  • Saison: juin à septembre
  • Se marie bien avec: Fromage de brebis ou de chèvre, tomates, radis, myrtilles, olives noires

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

Le melon est-il mûr ? 5 Tests

Ce n’est que lorsque le melon est mûr qu’il a un goût vraiment juteux et sucré. Les melons non mûrs ont un goût plus âpre. Tu apprendras ici comment déterminer le degré de maturité du melon malgré sa peau épaisse.

Test de vue

Les melons réticulés et cantaloups mûrs doivent présenter une couleur uniforme (jaune verdâtre), ainsi que des entrelacs bien visibles. Les fruits gris-verts sans structure visible ne sont pas encore mûrs. Sur les melons sucrés mûrs (sauf sur les melons miellés), le pédoncule tombe. Les pastèques ont souvent une tache claire sur le côté. Une tache jaune indique que la pastèque est mûre, une tache orange indique que le fruit est trop mûr et une tache blanche à verdâtre indique que le fruit n’est pas mûr. La tige des pastèques mûres est desséchée.

Test olfactif

Les melons réticulés et cantaloups mûrs se reconnaissent surtout à leur odeur. Celui-ci doit être agréablement sucré. Lorsqu’ils sont trop mûrs, ils ont une odeur trop intense, légèrement fermentée et désagréable. Les pastèques, les melons au miel et les melons Futuro ne dégagent pas de parfum par la peau, qu’ils soient mûrs ou non.

Test de levage

Les melons mûrs sont plus lourds que les exemplaires immatures de même taille. N’hésite donc pas à soulever quelques melons pour les comparer. Souvent, les petits melons sont plus aromatiques que les grands.

Test de frappe

Pour savoir si une pastèque est mûre, il suffit de taper légèrement sur la peau et d’entendre un bruit sourd.

Test de pression

Sur les melons mûrs, l’endroit où devrait se trouver le pédoncule cède légèrement si l’on appuie délicatement dessus. Malheureusement, cette astuce ne fonctionne pas avec le melon Futuro et le melon miel, car leur peau est trop ferme.

Bonne conservation

Plus la peau est robuste, plus les melons entiers peuvent être conservés longtemps. Il est important que les melons soient conservés au frais. Les melons Cantaloupe et Galia sont relativement fragiles. Ces derniers sont idéalement conservés au réfrigérateur et restent frais pendant une à deux semaines maximum. Conservées au frais, les pastèques et les melons restent bons jusqu’à trois semaines.

Les melons entamés doivent toujours être conservés au réfrigérateur. L’hygiène de la cuisine est ici particulièrement importante, car des germes ou des moisissures peuvent rapidement se multiplier sur la chair peu acide des fruits. Les morceaux coupés doivent toujours être conservés au réfrigérateur avec un film alimentaire ou dans une boîte hermétique. Les melons entamés ou coupés en deux se conservent 2 à 3 jours au réfrigérateur.

Si tu veux continuer à déguster des melons après l’été, tu peux les congeler sans problème. Le mieux est de les couper en petits morceaux. Les melons se conservent bien 3 mois au congélateur. Cependant, une fois décongelés, les melons ne sont plus croquants, mais plutôt mous. Ils se prêtent alors mieux aux smoothies ou aux purées.

Préparer les melons de manière hygiénique

Il est important de bien laver le melon avant de le couper. En effet, des germes tels que la salmonelle, la listeria ou d’autres bactéries peuvent adhérer à l’écorce et passer facilement dans la chair du melon lorsque celui-ci est coupé. Le melon peut ensuite être coupé en deux à l’aide d’un long couteau pointu et être transformé. Pour les melons sucrés, les pépins s’enlèvent facilement à l’aide d’une cuillère.

(Voir suite ci-dessous...)

Valeurs nutritionnelles : ce que contient le melon

Les pastèques et les melons sucrés se distinguent par leurs composants.  Comme son nom l’indique, la pastèque contient plus de 90 pour cent d’eau. Les autres nutriments sont peu ou pas présents. En revanche, la pastèque ne fournit que 37 kcal pour 100 grammes.

Le melon sucré contient un peu plus de calories (62 kcal/ 100 grammes), mais cela n’a guère d’influence significative sur l’apport énergétique total réparti sur toute la journée si l’on consomme la quantité habituelle. La pastèque contient plus d’hydrates de carbone et de sucre et plus de certains micronutriments par rapport à la pastèque.

Ainsi, une portion de melon sucré (= une poignée ou 120 g) peut déjà couvrir plus de la moitié des besoins en vitamine C d’une personne adulte. La vitamine C contribue à un métabolisme énergétique normal et au bon fonctionnement des systèmes nerveux et immunitaire. Le melon contient également de la vitamine A, de l’acide folique et du potassium. La vitamine A contribue au maintien d’une peau normale, l’acide folique a une fonction dans la division cellulaire et le potassium contribue à une fonction musculaire normale.

Valeurs nutritionnelles pastèque

 

Par 100 g, cru

Par portion = 120 g, cru

Couverture en pourcentage des besoins journaliers avec une portion

Énergie

37 kcal

44 kcal

2%

Matières grasses, total

0 g 0 g

0%

Acides gras saturés 0 g 0 g 0%
Glucides 8,3 g 10 g

4%

Sucre

7,9 g

9,5 g

32%

Fibres alimentaires 0,5 g 0,6 g

2%

Protéines 0,7 g 0,8 g

2%

Vitamine A

69 µg

82,8 µg

10%

Vitamin D

0 µg

0 µg

0%

Vitamine E

0 µg 0 µg 0%

Vitamine C

5,8 mg

6,96 mg

9%

Vitamine B1 (Thiamine)

0,03 mg

0,04 mg

3%

Vitamine B2 (Riboflavine)

0,02 mg 0,02 mg

2%

Niacine

0,26 mg

0,31 mg

2%

Vitamine B6 (Pyridoxine)

0,06 mg 0,07 mg

5%

Acide folique

20,4 µg

24,5 µg

12%

Vitamine B12

0 µg

0 µg

0%

Acide pantothénique

0,18 mg

0,22 mg

4%

Potassium

100 mg    

120 mg

6%

Chlorure

8 mg

10 mg

1%

Calcium

6 mg

7 mg

1%

Phosphore

10 mg

12 mg

2%

Magnésium 11 mg 

13 mg

4%

Fer 0,2 mg 0,2 mg

2%

Zinc 0,1 mg 0,1 mg

1%

Sélénium

0,4 µg

0,5 µg

1%

Iode

10 µg

12 µg

8%


Source: Schweizer Nährwertdatenbank

Situation au 06/2023

Valeurs nutritionnelles melon sucré

 

Par 100 g, cru

Par portion = 120 g, cru

Couverture en pourcentage des besoins journaliers avec une portion

Énergie

62 kcal

74 kcal

4%

Matières grasses, total

0,1 g 0,1 g

0%

Acides gras saturés 0 g 0 g 0%
Glucides 14,8 g 17,8 g

7%

Sucre

10,6 g

12,7 g

42%

Fibres alimentaires 1,3 g 1,6 g

5%

Protéines 1,1 g 1,3 g

3%

Vitamine A

462 µg

554 µg

69%

Vitamine D

0 µg

0 µg

0%

Vitamine E

0,08 µg 0,1 µg 1%

Vitamine C

41,9 mg

50,3 mg

63%

Vitamine B1 (Thiamine)

0,05 mg

0,06 mg

5%

Vitamine B2 (Riboflavine)

0,02 mg 0,02 mg

2%

Niacine

0,82 mg

0,98 mg

6%

Vitamine B6 (Pyridoxine)

0,08 mg 0,1 mg

7%

Acide folique

37 µg

44 µg

22%

Vitamine B12

0 µg

0 µg

0%

Acide pantothénique

0,12 mg

0,14 mg

2%

Potassium

380 mg    

456 mg

23%

Chlorure

18 mg

22 mg

3%

Calcium

11 mg

13 mg

2%

Phosphore

17 mg

20 mg

3%

Magnésium 16 mg 

19 mg

5%

Fer 0,2 mg 0,2 mg

2%

Zinc 0,2 mg 0,2 mg

2%

Sélénium

0,5 µg

0,6 µg

1%

Iode

2 µg

2,4 µg

2%


Source: Schweizer Nährwertdatenbank

Situation au 06/2023

de Claudia Vogt,

publié le 16.07.2023


Cela pourrait également vous intéresser:

Coaching santé individuel: maintenant dès 99.– CHF

Vers l’offre
saluta-ros-kw5