Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

À quoi faire attention quand on pratique le stand up paddle?

Glisser sur l’eau debout sur une planche est à la mode depuis déjà quelque temps. Où les débutants devraient-ils s’exercer? Comment choisir sa planche? Tour d’horizon.

En voyant les premiers adeptes du stand-up paddle glisser sur les lacs, les spectateurs présents par hasard ont sans doute plus d’une fois fait l’association avec les pêcheurs polynésiens. Ces temps sont révolus. Ceux qui en ont envie louent un stand-up-paddle (SUP) et donnent leurs premiers coups de rames.

Qui peut pratiquer le SUP?

Le paddle convient à tous les groupes d’âge. Il est toutefois nécessaire de savoir nager. 

Planche gonflable ou bien en dur, longue ou courte?

Le poids corporel et l’usage que l’on souhaite en faire constituent les critères déterminants dans le choix d’un paddle. Plus celui-ci est long, plus le poids qu’il peut supporter est important. Les planches longues sont également plus stables, mais moins maniables. Les SUP larges offrent eux aussi davantage de stabilité; ils sont donc recommandés aux débutants afin de leur assurer un bon équilibre. Les stand up paddles (SUP) gonflables allient légèreté et facilité de transport, tout en étant malgré tout robustes. Les planches rigides permettent, quant à elles, de glisser plus vite sur l’eau et sont plus simples à manœuvrer, mais moins pratiques à transporter.

Où la pratique du SUP est-elle autorisée?

Ce qui est autorisé: pratiquer sur toutes les eaux publiques. Ce qui est interdit: la pratique dans de nombreuses réserves naturelles et ornithologiques ainsi que dans les eaux privées. Ces derniers sont d’ailleurs le plus souvent de très petits lacs qui se prêtent mal à ce sport aquatique utilisant large planche et pagaie encombrantes, ce qui demande en effet déjà un peu de place. À proximité d’un rivage ou dans les zones de baignade, mieux vaut évoluer sur les genoux.

Vaut-il mieux pratiquer sur une rivière ou sur un lac?

Bien que le paddling soit également autorisé sur les rivières, le choix d’un lac est recommandé pour les débutants ou les amateurs de paddling debout plutôt inexpérimentés. Dans les conditions météorologiques habituelles, les eaux d’un lac ne sont pas trop agitées. Il est conseillé de rechercher des endroits où il y a peu de monde dans et sur l’eau, avec à proximité immédiate si possible un loueur de matériel ou même une école proposant des cours pour débutants.

En ce qui concerne les rivières, les débutants en stand-up-paddling ne devraient s’y risquer qu’accompagnés par une personne expérimentée, si possible professionnelle. Les eaux vives impétueuses des Alpes et des Préalpes sont souvent déjà à exclure, ce qui restreint fortement le choix.

Que faut-il emporter sur sa planche?

Tout dépend de la durée de l’excursion. Le gilet de sauvetage est un impératif. D’autres objets peuvent s’avérer utiles: une combinaison en néoprène selon la température de l’eau, des vêtements anti-UV, de la crème solaire, un sac imperméable pour ranger des affaires. La planche doit porter de manière bien visible le nom et l’adresse de son propriétaire.Au-delà de 300 mètres de la rive, il est obligatoire d’être équipé d’un gilet de sauvetage. 

3 conseils pour débuter le SUP du bon pied

Le mieux est de prendre des cours. Si vous souhaitez aller directement sur l’eau, les astuces suivantes ne remplacent certes pas les conseils ou l’accompagnement, mais facilitent un peu les premiers essais. 

  • Demandez des conseils pour le choix de la planche de location, notamment si vous ne prenez pas de cours. En fonction de votre taille, de votre poids et de votre mobilité, vous avez besoin d’engins très différents. 
  • Au début, dans la mesure du possible, ne sortez jamais en paddle avec l’aide du vent et surtout pas en étant allongé sur la planche pour faciliter les choses. Vous risquez d’être obligé d’appeler au secours au milieu du lac à cause du vent, de votre manque d’expérience et de muscles peu entraînés. Il vaut mieux ramer d’abord contre le vent et vite revenir à terre si besoin.
  • Testez préalablement différentes positions sur la planche dans des conditions de vent plutôt faible avec peu de bateaux pouvant vous gêner. Quelques chutes dans l’eau font aussi tout simplement partie de l’apprentissage. Ne négligez jamais votre sécurité, vous avez tout à y perdre. Ce sport nécessite seulement du mouvement. A vélo aussi, vous finissez aussi par perdre carrément l’équilibre en dessous de 5 ou 6 km/h... 

Astuces pour un été sur l’eau

Tout sur le sujet

de Redaktion iMpuls,

publié le 16.06.2017, ajusté le 06.07.2023


Cela pourrait également vous intéresser:

Conseils santé hebdomadaires dans la newsletter iMpuls, adaptés à ta vie.

S'abonner maintenant et gagner
geschenk-icon1