Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

13 randonnées vers les plus beaux lacs de montagne

Une randonnée est souvent d’autant plus réussie qu’un lac de montagne d’une beauté idyllique invite à la baignade sur le parcours. Nous vous présentons les plus belles randonnées vers des lacs de montagne en Suisse.

Canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures

Randonnée des 3 lacs de l’Alpstein

Spitzigstein («pierre pointue»), Freiheit («liberté»), Teufelskanzel («chaire du diable»), Stiefelwald («forêt de bottes»), Schafberg («mont des moutons»), Widderalp («alpage des béliers»), Ruhesitz («lieu de repos») et bien d’autres: cette randonnée est jalonnée de nombreux noms topographiques amusants. À cela s’ajoutent des lacs accueillants, le Seealpsee ou les Fählensee et Sämtisersee aux reflets sombres, qui s'insèrent tels des fjords dans des prairies verdoyantes, entourés de flancs rocheux en pente. Cette randonnée est très prisée. Il est recommandé de partir tôt le matin pour éviter les excursionnistes qui se rendent en nombre au Seealpsee durant l’été. Cette longue randonnée peut être effectuée en une journée ou, pour qui voudrait prendre son temps, en deux jours avec nuitée au milieu du parcours.

  • Départ: Wasserauen
  • Itinéraire: Seealpsee – Teufelskanzel – Meglisalp – Widderalp – Fählensee – Bollenwees – Sämtisersee – Brülisau
  • Longueur: 17,62 km; 1194 m de dénivelé positif et 1142 m de dénivelé négatif; 6 h 45
  • Niveau de difficulté: moyen
  • Particularité/conseil: si vous décidez d’interrompre votre randonnée par une nuit à l’auberge de montagne Meglisalp ou Bollenwees, vous profiterez d’une soirée et d’une matinée calme et idyllique dans les montagnes.
seealpsee

Seealpsee

© appenzell.ch

berggasthaus-bollenwees-faehlensee

Berggasthaus Bollenwees et Fählensee

© appenzell.ch

faehlensee

Fählensee

© appenzell.ch

saemtisersee

Sämtisersee

©appenzell.ch

Canton de Berne

Le lac de Hinterburg au départ de l’Axalp

Les locaux lui ont donné le sobriquet de «Seeli». Le lac de Hinterburg est en effet un véritable petit bijou. La randonnée sur les terrasses en pente surplombant le lac de Brienz offre une vue panoramique sur les sommets en face comme le Niederhorn, le Harder Kulm, l’Augstmatthorn ou le Brienzer Rothorn. L’itinéraire passe d’abord par des forêts clairsemées et des alpages jusqu’à Farnigen, puis monte jusqu’au Chrutmettli et continue en direction du lac de Hinterburg. Mais à propos, où se trouve le lac? Il ne s’offre à la vue qu’au dernier moment: en effet, ce cours d’eau bleu-vert est situé dans une cuvette. Sur la surface de l’eau se reflètent les sapins environnants et l’imposante paroi rocheuse qui délimite le lac sur un côté. Le lac se trouve dans une réserve naturelle – néanmoins, la baignade et les grillades sont autorisées.

  • Départ: Axalp
  • Itinéraire: Farnigen – Chrutmettli – Hinterburgseeli – Farnigen – Axalp
  • Longueur: 5,9 km; 380 m de dénivelé positif et 380 m de dénivelé négatif; 2 h
  • Niveau de difficulté: facile
  • Particularité/conseil: la tempête Lothar a fait beaucoup de dégâts sur l’Axalp en 1999. Les élèves de l'école cantonale de sculpture sur bois de Brienz ont réalisé plus d’une centaine de sculptures originales en bois le long du chemin à partir des souches d’arbres encore présentes.
Hinterburgseeli Axalp

Le lac de Hinterburg

© Adobe Stock

(Voir suite ci-dessous...)

Canton de Glaris

Petits lacs de montagne Bi den Seelenen (Fessisseelein)

Sur le panneau indicateur, on peut lire: «Bi den Seelenen». Cette expression de suisse alémanique où se mêlent les mots «âmes» et «petits lacs» est bien plus belle que le nom officiel de «Fessisseelein» (petits lacs de Fessis). Depuis la station supérieure du téléphérique d'Äugsten, l’itinéraire en côte mène à un haut plateau situé à plus de 2000 mètres d’altitude. Plusieurs petits lacs de tailles diverses y prennent leur aise, offrant un paysage aquatique s’échelonnant sur différentes hauteurs. Dans l’eau des Fessisseelein, les rochers se reflètent en vert et noir et le ciel en bleu foncé. Tout autour, les plus célèbres sommets glaronnais du patrimoine naturel mondial de l’UNESCO Sardona, comme le Tödi, le Glärnisch ou la chaîne de montagne des Tschingelhörner, offrent un panorama à 360 degrés.

  • Départ: Ennenda, téléphérique d’Äugsten
  • Itinéraire: Bärenboden – Aeugstenhütte – Alpeli – Schafleger – Fessisseeli – Ober Fessis – Sooler Achseli – Bärenboden
  • Longueur: 13 km; 1000 m de dénivelé positif et négatif; 5 h
  • Niveau de difficulté: modéré
  • Particularité/conseil: pour utiliser les cabines 8 places du téléphérique d’Äugsten, il faut s’annoncer à l’avance au 055 640 81 53.
fessisseelein

Bi den Seelenen (Fessisseelein)

© Benno Gut

Canton des Grisons

Les lacs de Flüeseen, avec bifurcation vers le lac de Herzsee

La haute vallée d’Avers, tout en longueur, est un paradis pour les marmottes et les personnes en quête de tranquillité. Le parcours, qui commence à Juf, monte en zigzag à travers les alpages jusqu’au Stallerberg. De là, l’itinéraire bifurque vers les pittoresques lacs de Flüe. Au lieu de faire ensuite une boucle via l’Obera Flüesee, on revient au Stallerberg et continue dans la direction opposée sur le sentier de Steinmändli vers le sommet de l’Uf da Flüe. Le panorama est fantastique: de là, le regard se pose sur la Valletta da Beiva au-dessus de Bivio avec le Leg Columban et vers le col du Julier, effleurant les sommets de l’Engadine et du Val Bregaglia. S’ensuit une descente vers la Fuorcla da la Valletta. Cette cuvette abrite un petit lac très particulier: bien que dépourvu de nom officiel, il séduit par sa forme de cœur.

  • Départ: Juf
  • Itinéraire: Juf – Stallerberg – Flüeseen – Stallerberg – Uf da Flüe – Fuorcla de la Valletta/Herzsee – Juf
  • Longueur: 10,6 km; 800 m de dénivelé positif et 800 m de dénivelé négatif; 4 h 10
  • Niveau de difficulté: moyen
  • Particularité/conseil: sur le versant de l’Uf da Flüe, en descendant vers le Herzsee, se trouvent des blocs d’éboulis.  Des bâtons de randonnée sont les bienvenus à cet endroit.
Flüeseen

Flüeseen

© Demateo.com

Flüeseen Juf GR

Flüeseen

© Demateo.com

herzsee

Herzsee

© Benno Gut

Randonnée des 6 Lejins au départ de Sils

Ils portent les noms de minéraux de la région du Corvatsch: les six lacs de montagne aux eaux cristallines bleu-vert. Une montée quelque peu ardue vers l’Alp Munt mène assez vite au Lejin Cristal; de là, il faut poursuivre encore un peu son ascension avant d’atteindre le point culminant de la randonnée: le Lejin Magnetit. Pour s’épargner la montée, il est aussi possible de se rendre directement au troisième lac, le Lejin Malachit aux reflets verts. L’itinéraire conduit ensuite vers le Lejin Rhodonit, où des aires de grillades sont installées. Comme on pourrait s’y attendre, le Lejin S-chaglia, ou lac d’ardoise en français, présente des reflets allant de l’argent clair au vert ardoise. La balade s’achève avec le Lejin Epidot aux eaux sombres. À propos, on attribue des pouvoirs aux différentes pierres: la malachite, par exemple, est synonyme d’harmonie, et la rhodonite d’équilibre. Il est certain que cette randonnée à travers la nature alpine de l’Engadine est, à elle seule, thérapeutique et source d’harmonie.

  • Départ: station intermédiaire de Furtschellas
  • Itinéraire: Furtschellas – Alp Munt – Lejin Cristal – Lejin Magnetit – Lejin Malachit – Lejin Rhodonit – Lejin S-chaglia – Lejin Epidot – Furtschellas
  • Longueur: 6,1 km; 395 m de dénivelé positif et 395 m de dénivelé négatif; 2h 15 
  • Niveau de difficulté: facile à moyen
  • Particularité/conseil: le livret «Plitsch und Platsch», disponible gratuitement aux caisses des remontées mécaniques, raconte aux enfants une histoire passionnante sur les six lacs qui jalonnent le parcours et les pierres correspondantes.
wasserweg-leijns-2

Randonnée des 6 Lejins

© CorvatschAG

wasserweg-leijns

Randonnée des 6 Lejins

© CorvatschAG

wasserweg-leijns-3

Randonnée des 6 Lejins

© CorvatschAG

Canton de Saint-Gall

Randonnée des 5 lacs au Pizol

Romantisme sauvage au cœur de la haute montagne, grande variété de paysages: rien d’étonnant à ce que la randonnée des 5 lacs au Pizol, dans la région de Sardona (elle-même inscrite au patrimoine naturel mondial de l’UNESCO), attire les foules. Non seulement chaque paysage et panorama possède son caractère propre, mais chaque lac de montagne recèle aussi sa propre personnalité. Ainsi du charmant lac de Wangsersee, près du refuge du Pizol; ou encore du lac sauvage turquoise près du glacier du Pizol, qui fait un peu figure de «star des lacs». Après le lac de Schottensee, d’un bleu profond et aux reflets enchanteurs, la balade conduit au Schwarzsee (lac Noir), aux reflets mystérieux, puis au tranquille lac Baschalva aux tons verts. Il est recommandé de partir tôt le matin pour cette randonnée riche en paysages fabuleux, idéalement en semaine si l’on souhaite croiser moins de compagnons de randonnée.

  • Départ: remontées mécaniques de Pizol à Wangs
  • Itinéraire: refuge du Pizol – Wangsersee – Wildsee – Schottensee – Schwarzplangg – Schwarzsee – Gamidaurspitz – Baschalvasee – Gaffia
  • Longueur: 11,4 km; 553 m de dénivelé positif et 911 m de dénivelé négatif; 4 h 5 h
  • Niveau de difficulté: moyen
  • Particularité/conseil: à partir de l’été 2024, un nouveau lac de retenue s’intégrera de manière idyllique dans le paysage à côté du refuge du Pizol, formant une sorte de «sixième lac».
Wildsee

Wildsee

© Adobe Stock

(Voir suite ci-dessous...)

Canton du Tessin

Lacs de montagne autour de Robièi

Depuis San Carlo, au fin fond du Val Bavona, le téléphérique s’élève dans les airs, dévoilant l’impressionnant paysage alpin de Robièi et le plus grand glacier du Tessin, le Basòdino. Quel lac choisir? Avec ses nombreux lacs de montagne et barrages, la région passe pour être le château d’eau du sud de la Suisse. Une randonnée de toute beauté mène du Lago di Robièi au Lago Bianco, de taille plus modeste, à travers la haute vallée Valletta, offrant à la vue un paysage façonné par d’anciens glaciers. Là, ont suit un sentier menant en direction de la cabane Capanna Cristallina, et ce jusqu’à une bifurcation. On peut alors, si le cœur nous en dit, faire un détour par le Lago Nero, aux eaux plus sombres, ou suivre le sentier en direction du Lago Sfundau.

  • Départ: téléphérique de San Carlo dans le Val Bavona
  • Itinéraire: Lago di Robièi – Lago Bianco – Pioda – Lago Sfundau et retour par le même chemin
  • Longueur: 9,8 km; 660 m de dénivelé positif et 660 m de dénivelé négatif; 3 h 5
  • Niveau de difficulté: modéré
  • Particularité/conseil: des paysages magnifiques s’ouvrent régulièrement le long du parcours sur le flanc nord du glacier Basòdino, de l’autre côté de la vallée.
Robiei

Basodino Robiei

© Ticino Turismo, Milo Zanecchia

Robiei Luftseilbahn

Funivia San Carlo

© Ascona-Locarno Tourism - Alessio Pizzicannella

robiei basodino

Ghiacciaio del Basodino

© Ascona-Locarno Tourism - Alessio Pizzicannella

Laghetto dei Salèi dans la vallée d’Onsernone

L’ascension du pain de sucre tessinois – Pizzo Zucchero de son nom italien – est un incontournable, ne serait-ce que pour son nom. Mais également parce qu’au sommet, il est possible de se balancer sur la grande balançoire en bois «Swing the World» et d’admirer le paysage de montagne. Après ce détour, on redescend par le refuge Alpe Salèi, puis remonte jusqu’au Laghetto dei Salèi par des prairies alpines en fleurs en légère côte. En montant un peu plus haut en direction du Passo del Bùsan depuis ce lac aux eaux calmes, on peut admirer la vue, qui porte à la fois sur la vallée d’Onsernone en contrebas, le lac Majeur, et les sommets piémontais. Le Laghetto dei Salèi est surtout apprécié en automne, lorsque les mélèzes alentour se teintent de jaune doré et se reflètent dans l’eau.

  • Départ: téléphérique de Zott
  • Itinéraire: téléphérique vers Capanna Salèi – Pizzo Zucchero – Capanna Salèi – Laghetto Salèi
  • Longueur: 4,97 km; 350 m de dénivelé positif et 350 m de dénivelé négatif; 2 h
  • Niveau de difficulté: facile
  • Particularité/conseil: l’Innerwalk Project associe la découverte de lieux énergétiques comme le Laghetto dei Salèi à des pratiques telles que le yoga, la danse et la méditation guidée avec des écouteurs.
laghetto-dei-salei

Laghetto dei Salei

© Ascona-Locarno Tourism - Alessio Pizzicannella

laghetto-dei-salei-2

Laghetto dei Salei

© Ascona-Locarno Tourism - Alessio Pizzicannella

alpe-salei

Alpe Salei

© Ascona-Locarno Tourism - Alessio Pizzicannella

Randonnée des 5 lacs au col du Gothard

Ce circuit pédestre en haute montagne dans un univers aride et mystique mêle pierre, lacs et ruisseaux du massif du Gothard et comporte peu de dénivelé jusqu’au barrage du Lago di Lucendro. Il passe ensuite au-dessus du Lago d’Orsino, longe le Lago di Orsirora via un chemin de blocs de pierre et poursuit jusqu’au temps fort de la randonnée, le Passo d’Orsirora, où la vue s’ouvre sur un superbe panorama donnant sur les sommets de la région de la Furka. Ce col marque la frontière entre les cantons d’Uri et du Tessin. En descendant, on passe devant trois lacs, les Laghi della Valletta, et on redescend le long du Lago di Lucendro jusqu’au col du Gothard.

  • Départ: col du Gothard
  • Itinéraire: Barrage Lago di Lucendro – Mottolone – Cascina di Giacobbi – Lago d’Orsino  – Laghi di Orsirora – Passo d’Orsirora – Laghi della Valletta – Cascina della Gana – Barrage
  • Longueur: 12,6 km; 720 m de dénivelé positif et 720 m de dénivelé négatif; 4 h 5
  • Niveau de difficulté: moyen
  • Particularité/conseil: datant de 1237, l’hospice du Saint-Gothard a été rénové. Il est inscrit sur la liste du «patrimoine culturel européen» et a déjà inspiré des personnalités comme Goethe, Honoré de Balzac et Pétrarque.
5 Seen Wanderung Gotthard

Randonnée des 5 lacs au col du Gothard

© Thomas Simmen

Gotthardpass Tremola

Col du Gothard - Tremola

© Martin Wabel

Gotthard Museum am Gotthardpass

Col du Gothard

© Miriam Schuler

Canton d’Uri

Lac glaciaire Griesslisee près du col du Klausen

Le Griesslisee a de faux airs d’Islande: selon la saison, des blocs de glace flottent sur l’eau et, de temps à autre, un morceau du glacier se brise en grondant. Le lac grossit à mesure que la glace du glacier se retire. Recouverte de débris et d’éboulis, la masse bleutée du glacier n’est visible qu’au deuxième coup d'œil. Depuis la paroi morainique alentour, le lac est accessible à condition de traverser des pierriers – attention au risque de glissade! Il vaut la peine de prêter l’oreille au concert qui se joue ici: sur les flancs de la montagne du Clariden, des cascades chuchotent et bruissent; en contrebas, la rivière Fätschbach murmure doucement en s’écoulant, et parfois des morceaux de glace se jettent dans l’eau en clapotant.

  • Départ: sommet du col du Klausen
  • Itinéraire: restaurant Klausenpass – Claridenbödemli – Mur de moraine – le «Gletscherseeli» (Griesslisee) est indiqué
  • Longueur: 5,1 km; 290 m de dénivelé positif et 290 m de dénivelé négatif; 1 h 45
  • Niveau de difficulté: facile à moyen
  • Particularité/conseil: depuis quelques années, le sentier d’altitude du Clariden (qui mène du col du Klausen à la crête du Fiseten) passe tout à côté du lac glaciaire – une destination supplémentaire possible pour qui souhaiterait prolonger encore un peu le plaisir.
gletschersee

Lac glaciaire Griesslisee près du col du Klausen

© Benno Gut

Canton de Vaud

Trilogie des lacs au-dessus de Villars

Le train à crémaillère permet de monter au col de Bretaye depuis Villars. Depuis le sommet du col, à 1800 mètres d’altitude, le regard porte sur les Alpes vaudoises, le massif des Diablerets et le Mont-Blanc. Au sein d’un paysage légèrement vallonné de forêts de sapins se découvre tout un univers de lacs d’une beauté idyllique. L’itinéraire commence par une brève et courte descente jusqu’au lac de Bretaye. À proximité, de jolis chalets aux toits en bardeaux s’offrent à la vue; l’un d'entre eux a appartenu au pilote automobile canadien Jacques Villeneuve. Le chemin se poursuit vers le petit lac Noir, puis vers le lac des Chavonnes, où une eau bleu azur invite à la baignade. Deux courtes montées mènent à l’alpage de Perche. De là, l’itinéraire redescend finalement par une vallée sauvage jusqu’au col de Bretaye.

  • Départ: col de Bretaye
  • Itinéraire: Lac de Bretaye – Lac Noir – Lac de Chavonnes – Perche – Bretaye
  • Longueur: 7 km; 310 m de dénivelé positif et 310 m de dénivelé négatif; 2 h 10
  • Niveau de difficulté: facile
  • Particularité/conseil: cette randonnée peut aussi être prolongée depuis l’alpage du Perche en direction du col de la Croix jusqu’aux pyramides de gypse. Le retour au col s’effectue par un sentier d’altitude.
lac-de-bretaye

Lac de Bretaye

© Sebastian Trevissick

lac-noir

Lac Noir

© Sebastian Trevissick

lac-des-chavonnes

Lac des Chavonnes

© Sebastian Trevissick

chasse-au-tresor

Bretaye, Chasse au trésor

© Olivier Fatzer 

Canton du Valais

Tour du lac de Moiry à 2500 mètres d’altitude

Même si le lac de barrage de Moiry, d’un bleu turquoise, est la vedette incontestée de ce paysage alpin sauvage marqué par les glaciers, ce circuit au fin fond du Val d’Anniviers fait également découvrir trois autres lacs. Depuis le barrage, on monte en zigzag le long du flanc ouest jusqu’à environ 2370 mètres d’altitude et on continue en direction du sud jusqu’au bout du lac de retenue. On y traverse les alpages de la Fêta d’Août de Châteaupré, avant que le chemin ne descende vers les eaux glaciaires du lac de Châteaupré. La vue sur le glacier de Moiry et les sommets de plus de 3000 mètres d’altitude en toile de fond est proprement fascinante. De là, on traverse le ruisseau La Gougra et on monte le long de la moraine glaciaire de l’autre côté de la vallée. Le sentier suit le flanc est de la vallée. En chemin, on passe devant deux petits lacs de montagne, le lac de la Bayenna et le lac du Louché, avant de descendre vers le barrage.

  • Départ: barrage de Moiry
  • Itinéraire: Rochers de Paris – Les Tsàpelettes – Fêta d’Août de Châteaupré – Lac de Châteaupré – Lac de la Bayenna – Lac du Louché
  • Longueur: 14 km; 840 m de dénivelé positif et 840 m de dénivelé négatif; 4 h 45
  • Niveau de difficulté: moyen
  • Particularité/conseil: du côté de la route du barrage de Moiry, le car postal poursuit sa route jusqu’au pied du glacier – pour celles et ceux qui ne voudraient faire que la moitié du parcours.
Lac de Moiry

Lac de Moiry

© Adobe Stock

Randonnée des 5 lacs de Zermatt

Zermatt dispose d’une plage au bord du Leisee, le dernier lac de la randonnée des 5 lacs. Idéal si on veut se baigner après l’effort! Le début de la randonnée est quant à lui véritablement spectaculaire: le premier lac, le Stellisee, dévoile un impressionnant reflet du Cervin. Le célèbre sommet ainsi que les mélèzes environnants offrent également leur reflet au lac sauvage et mystique du Grindjisee. Si la baignade est autorisée dans le Grünsee, l’eau, alimentée par des sources de montagne, est plutôt froide. Le reflet du Cervin dans le Grünsee fait également un excellent sujet de photo. Dans le lac numéro 4, le Moosjisee, l’eau fondue des glaciers brille d’une couleur turquoise laiteuse. Vous avez chaud après cette longue marche? Alors une petite baignade dans le Leisee saura vous rafraîchir. Vous pourrez profiter ensuite des aires de barbecue et de pique-nique et, bien sûr, d’une vue sur de nombreux sommets de plus de 4000 mètres tout autour.

  • Départ: station de Blauherd
  • Itinéraire: Blauherd – Stellisee – Grindjisee – Grünsee – Moosjisee – Leisee – Sunnegga
  • Longueur: 9,8 km; 165 m de dénivelé positif et 450 m de dénivelé négatif; 2 h 30 
  • Niveau de difficulté: facile à moyen
  • Particularité/Conseil: le petit lac Grindjisee aux reflets verts vous séduira par sa riche flore de haut-marais, composée notamment d’orchidées et de plantes rares.
Stellisee

Stellisee

© Adobe Stock

En lien avec le sujet

Vers le dossier

de Petra Koci,

publié le 11.06.2024, ajusté le 12.06.2024


Cela pourrait également vous intéresser:

Outdoor Fitness: un coup de frais pour la santé

Essayez sans attendre
2160x2160_Programm_Bilder_Kochen