Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Septicémie: un trait rouge sous la peau est un signal d'alarme

Lorsque des agents pathogènes pénètrent dans le système lymphatique, un empoisonnement du sang (aussi appelé septicémie) peut se produire. Que faire?

Tout commence par une blessure, qui peut même être minime, et à travers laquelle pénètrent des agents pathogènes. Si ceux-ci atteignent le système lymphatique, ils peuvent provoquer une septicémie, soit un empoisonnement du sang.

Comment reconnaît-on une septicémie?

Une septicémie se reconnaît à une ligne rouge sous la peau qui s'allonge et s'étend vers le centre du corps. Cette rougeur est le signe que des bactéries ont pénétré dans l'organisme à l'endroit de la blessure et qu'elles se propagent rapidement via les vaisseaux lymphatiques. L'évolution de la rougeur correspond au trajet des voies lymphatiques.

Septicémie et sepsis

La septicémie n’est pas la même chose que le sepsis, employé dans le langage médical. Lorsque les médecins parlent de sepsis pour décrire un empoisonnement du sang, ils font référence à une infection potentiellement mortelle qui s'est déjà propagée dans tout le corps.

Un sepsis peut se développer à partir de n'importe quelle autre infection, comme une cystite, une infection de plaie, une pneumonie ou une petite fuite intestinale. Des signes généraux de la maladie apparaissent alors, car l'infection, auparavant localisée, se propage à l'ensemble du corps. Les agents pathogènes se répandent partout à travers le sang. Il s'ensuit une chute de la tension artérielle, généralement de la fièvre, de forts signes de maladie et parfois de la confusion. Sans traitement efficace, un sepsis peut endommager gravement différents organes et entraîner notamment une insuffisance rénale, voire la mort. Les personnes touchées doivent souvent être traitées en soins intensifs.

En comparaison, la septicémie, ou l’empoisonnement du sang du langage courant est beaucoup moins dangereuse - si elle est traitée rapidement. Toutefois, si elle n'est pas traitée, elle peut également évoluer vers un sepsis. 

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Comment la septicémie se propage-t-elle?

Le corps n'est pas seulement traversé par des vaisseaux sanguins, soit des artères et des veines, mais aussi par des vaisseaux lymphatiques. L'eau, les protéines, les cellules détruites et les graisses - ce que l'on appelle la lymphe - sont évacuées dans ces voies lymphatiques. La lymphe provient des minuscules espaces entre les cellules du corps.

Les voies lymphatiques «aspirent» la lymphe dans tout le corps. Celle-ci atteint finalement une grande veine du corps via les voies lymphatiques et retourne ainsi dans la circulation sanguine.

Symptômes de la septicémie

Lorsque des agents pathogènes parviennent à pénétrer dans les voies lymphatiques, ils atteignent également par ce biais les ganglions lymphatiques situés à proximité de la voie lymphatique. Ces ganglions lymphatiques agissent tels des «gardiens». En cas d'infection, les cellules immunitaires se précipitent pour détruire les agents pathogènes. Lors de cette réaction de défense, les ganglions lymphatiques gonflent et peuvent être douloureux. La blessure initiale, par exemple à la main, devient elle aussi de plus en plus douloureuse en cas de septicémie.

Comment traite-t-on une septicémie et comment peut-on la prévenir?

Comment soigner les plaies:
  • Bien rincer et nettoyer la plaie le plus rapidement possible avec de l'eau propre ou un désinfectant approprié.
  • Panser avec un pansement ou une bande stérile.
  • Il faut consulter un médecin en cas de douleurs croissantes (souvent pulsatiles) au niveau de la plaie, si les alentours de la plaie commencent à gonfler ou à rougir ou si du pus s'écoule.
  • Vérifier (ou faire vérifier) à chaque blessure si un rappel de vaccin contre le tétanos est nécessaire.

La première chose à faire en cas de septicémie est de nettoyer et de désinfecter correctement la plaie. Ensuite, le médecin immobilisera cette partie du corps, par exemple avec une attelle et un bandage. Les bactéries étant responsables de la septicémie, les personnes affectées reçoivent en outre un antibiotique par voie orale. Avec ces mesures, la septicémie guérit généralement en quelques jours.

On peut prévenir la septicémie en évitant les blessures. Si une blessure survient malgré tout, un bon traitement immédiat de la plaie est la meilleure protection contre une septicémie.

de Dr méd. univ. Ulf-Michael Werner,

publié le 27.05.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

L’automne est de retour: recettes, conseils et des idées

À découvrir
herbst-sticky