Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Ralf arrivera-t-il à s’habituer à ses premières lunettes à verres progressifs?

D’habitude, Ralf vend des lunettes à verres progressifs à ses clients; aujourd’hui, c’est lui qui en a besoin. Regardez la vidéo pour voir comment il s’y prend. Découvrez également à qui vont quelles lunettes et l’effet McGurk.

Vidéo: Premiers verres progressifs

Ralf, 43 ans, est l’heureux papa «de deux merveilleuses petites filles». De mémoire, il dit avoir toujours porté des lunettes. «Je sais que je ne vois pas bien de loin. C’est pour cela que je porte des lunettes. Mais depuis quelque temps, je ne vois plus très bien de près non plus», déplore-t-il.

Un problème qui le contrarie beaucoup. «J’ai peur de devoir porter des verres progressifs», explique-t-il. «Le plus comique, c’est que je suis opticien et que je vends des lunettes à verres progressifs depuis plus de 20 ans. Je dis à tous mes clients de ne pas s’inquiéter. Et maintenant que c’est mon tour, je ne suis pas du tout sûr de moi.»

Ralf a décidé de prendre le taureau par les cornes avec l’aide de MiSENSO. Retrouvez ses progrès dans la vidéo.

Plus bas, nous vous expliquons aussi si les verres progressifs sont également adaptés au travail sur ordinateur, comment est fait notre œil et en quoi consiste les scintillements. Vous pourrez également tester vos connaissances dans le cadre de notre quiz et découvrir les liens qui unissent la vue et l’audition – ainsi que les modèles de lunettes les mieux adaptés aux différents types de visage.

Interview: des lunettes à verres progressifs pour l’ordinateur?

Hans-Dieter Haas, Responsable Ventes et Formation chez MiSENSO SA, nous répond.

Peut-on travailler sur ordinateur avec des verres progressifs?

Devant un écran d’ordinateur, des lunettes à verres progressifs impliquent en soi toujours un compromis, car les surfaces utiles sont sensiblement réduites en raison des multiples corrections du verre. À un stade peu avancé de correction, ce n’est pas véritablement un problème. Néanmoins, des lunettes dotées de verres de travail sont dès le départ le meilleur choix à faire, car ces verres sont adaptés sur mesure aux distances requises, qui ont été déterminées par l’opticien en concertation avec son client. Les verres prennent donc en compte toutes les zones du champ de vision, permettant ainsi une posture de travail confortable. Avec l’âge, et à mesure que la différence entre la vision de près et de loin s’accentue, il est presque inévitable de passer à des verres adaptés au travail sur écran. Cela concerne généralement les personnes de plus de 45 ans.

À quoi faut-il veiller lors de l’achat d’une paire de lunettes pour ordinateur?

Outre la bonne correction et la détermination exacte de la distance de travail, le troisième critère essentiel réside dans le filtre anti-lumière bleue. Il préserve les yeux au quotidien en réduisant la lumière UV nocive qui pénètre dans les yeux.

Le filtre anti-lumière bleue est-il impératif?

Non, mais selon les plus récentes études, la lumière bleue à ondes courtes irrite davantage la rétine. À son tour, cette irritation peut se répercuter sur la cornée et la sclérotique, et entraîner une sensation désagréable dans les yeux. Il est médicalement prouvé que la lumière UV est nocive pour le cristallin et qu’elle peut par exemple conduire à une apparition précoce de la cataracte. Le filtre anti-lumière bleue offre donc une fonction protectrice non négligeable.

(suite ci-dessous)

Les lentilles conviennent-elles au travail sur écran?

Pour travailler devant l’ordinateur, les lunettes sont clairement préférables. Le plus souvent, les lentilles de contact ne permettent de corriger parfaitement la vue qu’à une certaine distance bien définie. En outre, à cause des clignements nettement moins fréquents des yeux, les lentilles ont tendance à se dessécher plus rapidement. Cela devient vite désagréable. La surface et l’optique des lentilles de contact changent également. Une situation qu’aggravent encore les systèmes de climatisation en été et de chauffage en hiver. Les lunettes, en revanche, permettent une correction idéale à toutes les distances de travail, y compris pour les personnes qui ont besoin de corrections à différentes distances.

Comment agencer un poste de travail favorable aux yeux?

Pour avoir une bonne posture de la tête devant un écran d’ordinateur, on dit que la première ligne de texte doit se trouver en dessous de la hauteur des yeux. L’inverse peut donner lieu à des tensions dans la nuque. En plus d’être douloureuses, elles risquent d’entraver la circulation du sang dans le cou et dans la tête. Pour un confort de travail optimal, il faut également éviter que la lumière ne se réfléchisse sur l’écran de l’ordinateur. La distance de travail la plus courante entre la tête et l’ordinateur est comprise entre 60 et 80 cm.

Quels sont les liens entre vue et audition?

Ce que nous entendons dépend notablement de ce que nous voyons. Telle est la conclusion à laquelle sont arrivés le linguiste britannique Harry McGurk et son collègue John MacDonald en 1976. Ils ont prouvé que ce que nous lisons sur les lèvres est parfois plus «audible» que ce que nous entendons réellement.

Dans le cadre de leur étude, ils ont projeté aux participants un film dans lequel une femme en train de parler est filmée en gros plan. Lors du premier essai, les scientifiques lui ont fait dessiner avec les lèvres la syllabe «ba» alors que le son entendu était «ga». La plupart des participants ont déclaré avoir entendu le son «da». Lors du second essai, «ba» a été remplacé par «ga» dans la bande sonore. Les participants ont pour la plupart entendu «bagba» ou «gaba».

Enfin, lorsque les personnes écoutaient uniquement la bande-son du film (sans image) ou regardaient la version originale du film (sans aucune altération), elles percevaient correctement les sons «ba» et «ga».

Ce phénomène, baptisé depuis l’effet McGurk, prouve que la vue influence notre perception de la parole. Au demeurant d’ailleurs, tous nos sens se complètent. Ils travaillent ensemble sans relâche pour nous permettre d’interagir intelligemment et d’évoluer dans le monde de la manière la plus sûre. Il est donc indispensable de détecter au plus tôt d’éventuels troubles au moyen d’un test visuel ou auditif.

En savoir plus

Dossier

de Ringier Brand Studio / Cilgia Grass,

publié le 18.10.2021

Continuer à lire


Cela pourrait également vous intéresser:

Du 16.4 au 22.4: carottes, pommes Golden ou courgettes bio pour 1 franc

À découvrir
Vitaminfranken FR