Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

La pancréatite - qu'est-ce que c'est?

Ce qu'on appelle la pancréatite est rare, mais doit être prise au sérieux. Les calculs biliaires sont un facteur déclenchant important de cette maladie.
 Chaque année, environ sept adultes sur 10'000 - généralement à partir de l'âge moyen - sont atteints d'une inflammation du pancréas.

Quelles sont les fonctions du pancréas?

Cet organe de forme allongée est situé sous l’estomac à peu près au milieu de l'abdomen . Le pancréas produit des sucs digestifs qui arrivent directement dans l'intestin grêle via un canal. Ils aident à décomposer les graisses et les protéines de l'alimentation afin qu'elles  puissent être absorbées par le système digestif.

Mais le pancréas remplit encore d'autres fonctions importantes. Il libère des hormones dans le sang telles que l'insuline et le glucagon et régule ainsi le taux de glycémie.

 

Les symptômes d'une inflammation du pancréas

En cas d'inflammation aiguë du pancréas, de fortes douleurs abdominales apparaissent, généralement sous le sternum. Les personnes concernées décrivent typiquement des douleurs en ceinture. Souvent, elles préfèrent se coucher sur le côté, recroquevillées, afin d’être soulagées. Les douleurs peuvent également irradier dans le dos. La perte d'appétit, les nausées ou les vomissements et la fièvre sont d'autres signes typiques de la pancréatite. 

La pancréatite chronique entraîne souvent une perte de poids en raison d'un manque d'appétit. Autre symptôme typique : les selles deviennent « huileuses » et flottent dans les toilettes. La digestion des graisses s’effectue mal par manque d’enzymes avec pour conséquence une évacuation avec les selles. Cette maldigestion se manifeste par des diarrhées. Cela s'accompagne parfois d'une diminution de l'absorption des vitamines liposolubles. 

Le diabète peut également survenir à la suite d'une pancréatite, si un trop grand nombre de cellules productrices d'insuline du pancréas ont été endommagées. 

Les causes de la pancréatite

L'une des causes principales est un calcul biliaire coincé. Chez la plupart des gens, le canal biliaire et le canal pancréatique se rejoignent et forment un canal commun qui débouche dans l'intestin. 

Si un calcul biliaire se coince dans cette voie commune, la bile reflue dans la vésicule biliaire et les enzymes digestives s'accumulent dans le pancréas au lieu de s'écouler dans l'intestin. Comme ces sucs digestifs sont très agressifs, le mécanisme de congestion déclenche l'inflammation du pancréas. 

Une consommation excessive d'alcool est une autre cause fréquente de pancréatite. 

D'autres causes sont la présence de tumeurs bénignes ou malignes qui obstruent le canal pancréatique, un taux très élevé de graisses dans le sang (triglycérides), les effets secondaires de différents médicaments ou une maladie auto-immune.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

Comment la pancréatite est-elle diagnostiquée?

La pancréatite peut provoquer des symptômes similaires à ceux d'une crise cardiaque, d'une rupture partielle de l'aorte ou d'un cancer. Il convient donc de consulter rapidement un médecin. Des analyses de sang, une échographie, un scanner ou une cholangio-IRM  peuvent être nécessaires lors de pancréatite, notamment pour visualiser le calcul biliaire qui en est peut-être la cause.

Le traitement de la pancréatite

Il n'existe pas de traitement ciblé, à moins qu'un calcul biliaire coincé ne soit à l'origine du mal. On peut alors essayer de le retirer de l'orifice au moyen d'un cathéter (cholangiographie rétrograde endoscopique). Mais la plupart du temps, l’inflammation s’estompe spontanément si l'on s'abstient de manger. Une hydratation intraveineuse est nécessaire. Des analgésiques puissants et des médicaments contre la nausée aident à soulager. 

Quelles peuvent être les conséquences et les facteurs de risque de la pancréatite?

Conseils de prévention
  • Évitez les consommations excessives d'alcool. Les personnes qui ont déjà eu une pancréatite doivent s'abstenir de boire de l'alcool.
  • Renoncez à fumer.
  • Privilégier le maintien d’un poids corporel sain.
  • Assurez un suivi régulier chez votre médecin si vous souffrez d’unsyndrome métabolique (surpoids, hypertension, diabète et hypercholestérolémie). 
  • Si vous avez déjà eu des coliques biliaires, il peut être judicieux de discuter avec votre médecin d’une éventuelle ablation chirurgicale de la vésicule biliaire.

Dans le meilleur des cas, la maladie disparaît en quelques semaines sans laisser de séquelles. En revanche, en cas d'évolution grave, l'organe peut être plus ou moins endommagé par «auto-digestion». Les cellules du pancréas, qui produisent l'insuline, sont alors détruites. Les personnes concernées ont alors besoin d’une insulinothérapie à vie et d’une substitution par des enzymes digestives. Dans le pire des cas - heureusement rare -, la pancréatite peut entraîner une infection généralisée voire un décès.

Souvent, la pancréatite est le résultat d'une combinaison de circonstances : des calculs biliaires, un repas lourd, une importante consommation d'alcool ou une infection banale sont des déclencheurs possibles. Le tabagisme peut également favoriser la survenue d’une pancréatite. Un mode de vie sain et un poids corporel adéquat participent donc à prévenir ce problème. Dans l'ensemble, les hommes sont plus nombreux que les femmes à souffrir de pancréatite, mais la proportion tend à s'équilibrer.

de Dr. méd. Luc Ka Sing Ho,

publié le 31.08.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

PAID POST: Petit conseil d’initié pour âmes citadines - la Slovénie urbaine

À découvrir