Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Comment reconnaître les troubles de la prostate et les faire traiter correctement

Quand aller aux toilettes devient une épreuve: chez les hommes, les troubles de la miction cachent souvent une maladie de la prostate. Quels symptômes nécessitent un examen chez l'urologue et à quoi s'attendre.

Qu'est-ce que la prostate et quel est son rôle?

La prostate est sans doute l'organe le plus tabou du corps masculin. Située juste en dessous de la vessie, elle ressemble à une noix par sa taille et sa forme, et produit une sécrétion qui s'écoule dans l'urètre lors de l'éjaculation pour la rendre plus fluide.

Qui est concerné par les troubles de la prostate?

Les maladies de la prostate sont une affection spécifiquement masculine. Elles sont plus fréquentes après 50 ans et leur fréquence augmente avec l'âge. Dans le groupe d'âge des plus de 70 ans, jusqu'à 70% des hommes sont concernés. Les femmes n'ont pas de prostate; toutefois, des études récentes ont pu mettre en évidence la présence partielle de tissu prostatique chez les femmes. Dès 300 av. J.-C., la prostate féminine était déjà décrite par Hérophile de Chalcédoine. Au XIXe siècle, le terme a été transformé en «glandes de Skene». Ces zones sont toutefois petites et ne correspondent pas exactement à la prostate masculine. Il est extrêmement rare que des cellules prostatiques provoquent des problèmes de santé chez une femme.

Comment reconnaître une maladie de la prostate?

Ces symptômes vous semblent-ils familiers?

Remplissez un questionnaire simple pour savoir si vous devez consulter un médecin.

Parmi les signes typiques d'une maladie de la prostate, on trouve:

  • Un besoin accru d'uriner, en particulier la nuit
  • Une miction qui se fait attendre ou un début difficile
  • Un jet d'urine faible ou interrompu
  • Un besoin d'uriner qui apparaît très soudainement et qui s'intensifie rapidement
  • Une rétention urinaire (impossibilité d'uriner, urgence)
  • Une sensation résiduelle d'urine - Des douleurs lors de l'éjaculation
  • Du sang dans l'urine ou dans le sperme  

Il convient donc de consulter un médecin ou un spécialiste en urologie dès l'apparition des symptômes correspondants.

Comment se déroulent un examen de la prostate?

Mais comment se déroule un tel examen? La première étape consiste à faire connaissance. L’état général, les éventuels troubles, les antécédents médicaux, les facteurs de risque et les médicaments sont abordés. L'urologue détermine ensuite la courbe de débit urinaire à l'aide d'un appareil de mesure. L'étape suivante est l'examen par palpation du rectum, appelé toucher rectal (TR) dans le jargon médical. Celui-ci est rapide, simple et indolore, et permet au médecin de se faire une idée de la taille et de la nature de la prostate.

Une analyse de sang fait également partie de l'examen standard, tout comme une échographie. Cette procédure fournit des images précises de la prostate et de ses environs et est également totalement indolore, à condition qu'il n'y ait pas de pathologies douloureuses dans la zone examinée. Les anomalies notables telles que l'accumulation de sécrétions, les kystes et les calcifications dans la prostate deviennent ainsi visibles. L’examen permet également de détecter une hypertrophie bénigne de la prostate. Une hypertrophie bénigne de la prostate est dans la plupart des cas inoffensive et n'a rien à voir avec un cancer de la prostate. Il est toutefois essentiel d'exclure au préalable un carcinome de la prostate.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

Pourquoi l'hypertrophie de la prostate se produit-elle?

L'hypertrophie bénigne de la prostate, appelée hyperplasie de la prostate dans le jargon médical, entraîne différents troubles selon la direction de la croissance de la glande. Dans la plupart des cas, c'est la difficulté à vider la vessie qui est au premier plan. La raison pour laquelle la prostate augmente de volume n'est pas encore entièrement comprise. La modification de l'équilibre hormonal avec l'âge joue un rôle important, car la croissance et la fonction de la prostate sont contrôlées par la testostérone, l'hormone sexuelle masculine. Au fil des années, l'organisme masculin peut produire davantage de testostérone et d'œstrogènes, ce qui favorise la croissance de la prostate. En outre, des processus inflammatoires peuvent être impliqués.

Comment une hypertrophie de la prostate est-elle traitée?

Selon la gravité de l'hypertrophie de la prostate, différentes options de traitement peuvent être envisagées. Le traitement est conçu pour éviter une distension chronique de la vessie, des inflammations de la vessie ou des dommages aux reins dus au reflux. Selon le principe «aussi peu d'efforts que possible, autant que nécessaire», une préparation à base de plantes est généralement le moyen de premier choix en cas de faible grossissement. Dans un deuxième temps, on introduit une préparation chimique. Ce n'est que dans un troisième temps qu'une intervention est recommandée. Là encore, il existe toute une série de possibilités.

En plus de la référence absolue qu'est la TUR-P (résection transurétrale de la prostate), un traitement par thérapie à la vapeur d'eau Rezum est particulièrement doux. Le médecin envoie plusieurs jets de vapeur courts et bien dosés dans la prostate à l'aide d'une sonde. L'énergie contenue dans la vapeur d'eau chaude provoque alors la mort des tissus hypertrophiés. Les cellules mortes des tissus sont ensuite progressivement éliminées par l'organisme au cours des semaines suivantes. Après environ trois semaines, le patient ressent déjà un net soulagement des troubles. L'ensemble du processus de guérison dure environ trois mois. Le traitement en lui-même ne dure que 5 à 20 minutes et est extrêmement efficace, avec peu de complications. Son avantage principal est qu’il ne nécessite pas d'incision chirurgicale à travers l'urètre. Il n'est pas non plus nécessaire d'administrer des médicaments supplémentaires.

Quels sont les symptômes de la prostatite?

Le gonflement de la prostate peut également être dû à une prostatite - une inflammation de la prostate. Jusqu'à 15% des hommes en sont atteints au moins une fois dans leur vie. Le risque de contracter cette maladie augmente nettement à partir de 40 ans. Sur le plan médical, la prostatite est divisée en deux formes: la prostatite bactérienne et la prostatite abactérienne.

Parmi les signes typiques d'une inflammation de la prostate, on trouve:

  • Besoin croissant d'uriner
  • Écoulement de gouttes d'urine
  • Douleurs dans la région anale
  • Douleurs lors de la miction
  • Mictions fréquentes
  • Fièvre, frissons et sentiment de maladie prononcé  

En cas de suspicion de prostatite, le médecin fait analyser des échantillons de sang et d'urine à la recherche de bactéries. Les déclencheurs les plus fréquents sont des bactéries intestinales comme Escherichia coli. Cependant, les klebsielles ou les entérocoques peuvent également être à l'origine de l'infection. Parfois, les agents pathogènes des maladies vénériennes jouent également un rôle, comme les chlamydias ou les gonocoques (gonorrhée). La prostatite bactérienne est souvent traitée à l'aide d'un antibiotique. Si les bactéries ne sont pas responsables de l'infection, on parle de prostatite abactérienne. Il s'agit généralement d'un syndrome de douleurs pelviennes chroniques (CPPS) qui nécessite souvent un traitement de longue durée.

 

Dr méd. Sergej Staubli est spécialiste en urologie et dirige son propre cabinet Uroversum à Wallisellen.

de Dr. méd. Sergej Staubli,

publié le 30.11.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Monte Generoso, un exemple de bien-être durable

À découvrir