Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Les effets du télétravail sur notre performance au travail

Travailler confortablement dans son salon, pas de stress lié aux trajets: depuis la pandémie, de nombreuses entreprises permettent à leurs collaborateurs de bénéficier de modèles de travail plus flexibles. Cela présente des avantages pour les deux parties, explique une spécialiste.

Au printemps dernier, le souhait de longue date de nombreux employés s'est réalisé pratiquement du jour au lendemain: même les supérieurs hiérarchiques qui étaient jusqu'alors sceptiques vis-à-vis du home office ont renvoyé leurs collaborateurs chez eux pendant le confinement. La collaboration a été réorganisée par vidéoconférence. Jusqu'en 2018, la part des personnes qui travaillaient au moins une demi-journée par semaine à la maison n'avait augmenté que très timidement pour atteindre 24%. En 2020, la pandémie a donné un véritable coup de fouet à ce mode de travail: presque toutes les personnes dont la profession le permettait ont travaillé pendant au moins six semaines dans leur propre appartement ou chambre à coucher.

Depuis, diverses entreprises ont demandé à leurs collaborateurs de retourner au bureau. Mais de plus en plus de supérieurs hiérarchiques reconnaissent également les avantages de modèles de travail plus flexibles et autorisent le travail à domicile, du moins en partie. Il est souvent souhaité que tout le monde soit sur place les jours de réunions importantes, tandis que le reste de la semaine, la présence n'est pas obligatoire.

Plus créatifs et moins stressés grâce au télétravail

Le taux de satisfaction élevé était remarquable dans la mesure où la forme de travail a été mise en œuvre pour la plupart sans aucune préparation et dans une situation globalement déstabilisante. Les parents d'enfants scolarisés ont été particulièrement mis au défi lorsque les écoles ont également fermé. C’est pourquoi Deloitte s'est intéressé à l'évolution de l'état d'esprit des employés depuis lors.

(Voir suite ci-dessous...)

Travailler efficacement grâce à moins de distractions

 

Début 2021 - pendant le deuxième confinement - le cabinet de conseil a mené une nouvelle enquête. Celle-ci a montré que beaucoup souhaitent rester sur ce modèle à long terme. Près des deux tiers des 2000 participants ont répondu qu'ils souhaitaient à l'avenir travailler au moins la moitié de leur temps de travail - voire la totalité - à la maison. Seuls 12% souhaitent passer tout leur temps au bureau.

Plusieurs raisons ont été évoquées pour expliquer la popularité de ce mode de travail: la suppression des trajets, une plus grande flexibilité dans l'organisation des journées de travail ou le bien-être que l’on ressent chez soi. Près de la moitié des personnes interrogées se sentent en outre plus productives en télétravail qu'au bureau. En revanche, le manque de locaux et d'infrastructures et, surtout, le manque d'interaction personnelle ont été cités comme des obstacles. Une autre conclusion intéressante de cette deuxième étude est que de nombreux employés ne travaillent pas de chez eux. Près de la moitié des personnes interrogées utilisent aussi occasionnellement ce concept flexible pour travailler chez des amis, dans un appartement de vacances ou dans un espace de co-working.

La surveillance au bureau est dépassée

Veronica Melian, responsable de secteur chez Deloitte, recommande aux entreprises de continuer à permettre à leurs collaborateurs de travailler à domicile dans une mesure raisonnable. «Un rejet total ne serait pas viable.» Les supérieurs hiérarchiques ne devraient pas gérer leurs collaborateurs par un contrôle strict de la présence et du temps de travail, mais par une mission commune. Mais si certains ou beaucoup d'entre eux travaillent à l'extérieur, il est également important de veiller à un bon échange et à une bonne cohésion.

En combinant les deux modèles - une forme de travail dite hybride - on facilite en outre la garde des enfants pour les mères et les pères et on améliore également les conditions pour les personnes ayant de longs trajets à parcourir ou une mobilité réduite, précise Veronica Melian. Une plus grande flexibilité pourrait augmenter la diversité dans les entreprises et lutter contre la pénurie de main-d'œuvre qualifiée. «Ainsi, tant les collaborateurs que les entreprises en profitent.»

Tout savoir sur le thème travail et santé

En savoir plus
mann-auf-sofa
Détente

Les employés ont-ils besoin d’un répit avec les e-mails?

Souvent, les employés répondent aussi à leurs e-mails pendant leurs loisirs, avec des conséquences négatives pour leur santé.

Vers le dossier

de Andrea Söldi,

publié le 09.12.2021


Cela pourrait également vous intéresser:

Paid Post: 10 questions à Belinda Bencic

A lire
teaser-bencic