Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

6 conseils pour courir sans risque dans l'obscurité

Voir et être vu-e: comment mieux voir dans l'obscurité en courant tout en étant visible pour les autres.

Les lève-tôt et les joggeuses et joggeurs de fin de journée courent généralement avec une visibilité réduite pendant le semestre d'hiver. Si vous allez courir le matin, le soir ou la nuit, veillez à avoir suffisamment de lumière pour prévenir les chutes et les accidents, sans oublier d’attirer l'attention des autres.

Conseil n° 1: parcours éclairés pour la course à pied

Pour beaucoup, la course hors-piste est bien plus attrayante que les rues, trottoirs ou chemins. Néanmoins, il faudrait privilégier l'asphalte. Les rues et les trottoirs sont généralement éclairés et déneigés lorsqu'il y a des feuilles d'automne glissantes ou de la neige fondue. S'il n'y a pas de trottoir, la règle est la suivante: aller à gauche, voir le danger. Donc courir plutôt à gauche, en faisant face à la circulation.

Conseil n° 2: des vêtements réfléchissants et clairs pour courir

Vert fluo? Rose fluo? Oui, avec des vêtements de course clairs, fluo et surtout réfléchissants, les sportives et sportifs nocturnes sont plus visibles. Plusieurs équipementiers proposent des vêtements de course à pied avec des détails adaptés, comme des bandes réfléchissantes. En outre, il est possible de porter casquette, bandeau et gants munis d’inserts réfléchissants. Ou même un gilet fluorescent, comme ceux utilisés sur les chantiers. Il est important de noter que ces détails réfléchissants peuvent être éclairés par des projecteurs et des lampes dans toutes les directions.

Vous voulez savoir à quel point vos vêtements sont réfléchissants? Photographiez-les avec le flash allumé, les zones réfléchissantes s'illumineront.

Conseil n° 3: courir avec des réflecteurs et des lampes de signalisation

Des réflecteurs assurent une visibilité encore plus grande. Ils existent sous forme de brassards à porter aux bras ou aux chevilles. Les lampes de signalisation LED légères conviennent également. Elles se fixent aisément aux vêtements à l'aide d'un clip ou d'une bande aggripante, et ce aussi bien à l'avant qu'à l'arrière: lumière rouge dans le dos, lumière vive à l'avant. Elle fonctionnent selon le même principe que les voitures et des vélos qui ont des feux arrière rouges. Grâce aux lumières de signalisation, les autres usagers de la route savent que vous êtes une coureuse ou un coureur en mouvement et que vous vous éloignez ou vous rapprochez d'eux. Cela contribue à la sécurité et protège des surprises venant de l'arrière.

(Voir suite ci-dessous...)

Conseil n° 4: lampe frontale ou lampe torse pour l'entraînement

L'éclairage public ne suffit pas toujours. Une lampe frontale est alors utile pour éviter les pièges sur le chemin. Une bonne lampe frontale pour l'entraînement de course à pied est légère, plate et tient bien sur la tête. Au début, c’est une question d’habitude, car le faisceau lumineux suit tous les mouvements de la tête. Une alternative peut être une lampe de poitrine qui se fixe au torse à l'aide d'une sangle et qui projette une lumière un peu plus apaisante dans le sens de la marche.  

Conseil n° 5: adapter son rythme de course et sa puissance

Établir un nouveau record de course à pied sur un parcours nocturne n’est pas forcément un but à atteindre. Mieux vaut courir sur des itinéraires que l'on connaît que de perdre ses repères et s’égarer dans l'obscurité. Lorsqu'on doit traverser une rue, mieux vaut regarder à deux fois la circulation qui s'approche avant de reprendre sa course. D'ailleurs, il ne faut pas seulement ralentir la cadence lorsque la visibilité est mauvaise, mais aussi lorsque les températures sont négatives. Notre corps a suffisamment à faire pour nous garder au chaud. 

Conseil n° 6: courir avec son portable, sans musique

Beaucoup aiment courir avec de la musique dans les oreilles. Mais cela signifie aussi que nous n’entendons pas les bruits de véhicules ou de personnes. Si nous voyons moins bien, nous devrions au moins nous fier à d'autres sens, comme l'ouïe, dans l'obscurité ou à la tombée de la nuit. La musique est également une source de distraction, alors qu'il faudrait redoubler d'attention. Le téléphone portable doit toutefois accompagner l’activité. - Non, pas pour écouter sa playlist préférée, mais pour appeler en cas d'urgence.

En lien avec le sujet

Vers le Dossier

de Petra Koci,

publié le 11.12.2023, ajusté le 11.12.2023


Cela pourrait également vous intéresser:

Conseils en matière de santé - convenir maintenant d’un premier entretien gratuit.

Vers l’inscription
mann-beim-trailrunning