Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Huit conseils pour prendre soin de son foie

Toujours plus de gens ont des problèmes de foie. La prévention: alimentation équilibrée et exercice.

Sans le foie (situé à droite de la partie supérieure de notre abdomen), rien ne fonctionne. Le foie sert de lieu de stockage pour les vitamines et les nutriments, produit des protéines importantes, par exemple pour les défenses immunitaires, et détoxifie le corps lorsque nous absorbons de l'alcool ou d'autres substances nocives. Chez les adultes, cet organe pèse environ 1,5 kilogramme. Voici comment soutenir votre foie:

Conseil n° 1: ne pas trop manger et laisser suffisamment de temps entre les repas

Ne mangez que la quantité dont votre corps a réellement besoin. En effet, le foie stocke les calories excédentaires provenant de l'alimentation sous forme de graisse dans les cellules hépatiques. Qu’est-ce qui peut entraîner une stéatose hépatique? Ce sont surtout les glucides à index glycémique élevé, comme ceux contenus dans le pain blanc ou le riz blanc, qui entraînent un stockage de graisses. Faites des pauses entre les repas, car les collations fréquentes sollicitent constamment le foie. Accordez-lui aussi de temps en temps des pauses de douze à seize heures sans manger. Un grand verre d'eau chaude ou de bouillon de légumes permet de lutter contre les fringales.

Conseil n° 2: limiter le sucre

Évitez les boissons et les aliments sucrés. En consommant ces produits, vous absorbez des calories inutiles que le foie doit ensuite traiter. Attention également à l'excès de fruits, de smoothies et de jus de fruits, car le fructose qu'ils contiennent entraîne aussi un stockage des graisses dans le foie. Privilégiez les fruits pauvres en sucre comme les pommes, les prunes, les myrtilles, les abricots, les pamplemousses, les avocats, les kiwis, les framboises, de préférence une à deux portions par jour. Le fructose étant souvent utilisé comme édulcorant dans les produits finis, il convient d'éviter autant que possible les aliments transformés et les fast-foods.

Conseil n° 3: ne boire de l'alcool qu'avec modération

L'alcool est une toxine cellulaire qui est dégradée dans le foie. En petites quantités, le foie y parvient - mais de grandes quantités surchargent le foie et endommagent les cellules hépatiques. C'est pourquoi, en matière d'alcool, il vaut mieux boire régulièrement et modérément que de faire des excès une fois par semaine. Respectez la quantité que vous tolérez personnellement. Pour les hommes, celle-ci est d'environ 2,5 décilitres de vin ou 0,5 litre de bière par jour, contre la moitié pour les femmes. Faire des pauses plus ou moins longues entre deux verres d'alcool est toujours judicieux, car la consommation d'alcool peut entraîner une stéatose hépatique.

Conseil n° 4: avoir une alimentation variée

Une alimentation variée et équilibrée, riche en aliments d’origine végétale et en fibres, favorise la diversité des micro-organismes dans l'intestin. Le microbiome - autrefois connu sous le nom de flore intestinale - se diversifie et devient alors plus sain. En raison du lien direct entre le foie et l'intestin, le microbiome a une influence décisive sur la santé du foie. Misez sur beaucoup de légumes, des protéines rassasiantes (par exemple celles contenues dans les noix, les légumineuses, les œufs), des flocons d'avoine et des produits à base de céréales complètes. Cela est aussi bénéfique pour le foie.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Conseil n° 5: attention aux médicaments en vente libre

De nombreux médicaments sont dégradés et éliminés par le foie, comme le paracétamol, un principe actif très courant. Celui-ci peut faire baisser la fièvre et soulager les douleurs, mais il peut malheureusement aussi nuire au foie s’il est pris trop souvent ou à trop forte dose. Certains médicaments à base de plantes en vente libre peuvent également endommager le foie. Avant de les prendre régulièrement ou sur une longue période, il est conseillé de demander conseil à la pharmacie ou à son médecin de famille. Cela vaut également en cas d'atteinte hépatique connue.

Conseil n° 6: faire de l’exercice

Moins il y a de surpoids, mieux c'est pour le foie. La graisse du ventre et de la taille, en particulier, vont souvent de pair avec une stéatose hépatique. Une activité physique modérée régulière d'environ trois heures par semaine et le renforcement musculaire par des exercices de musculation tels que les pompes, les abdos et les tractions stimulent le métabolisme et donc la combustion des graisses dans le foie.

Conseil n° 7: traiter les quatre facteurs nuisibles

Dans les pays occidentaux, le «syndrome métabolique» fait rage. Il s’agit d’une combinaison de quatre facteurs néfastes pour le corps: l'obésité, le diabète, l'hypertension et l'hypercholestérolémie. Les personnes souffrant de l'une de ces maladies devraient se faire traiter, car elles ont un impact négatif sur la santé du foie.

Conseil n° 8: faire vérifier son statut vaccinal

Les infections peuvent également attaquer le foie. Il existe des vaccins efficaces contre la contagion de l'hépatite B et de l'hépatite A. Si elle n'a pas été effectuée dans l'enfance, la vaccination contre l'hépatite B peut également être utile pour les adultes, en fonction du risque. Le vaccin contre l'hépatite A est recommandé pour les voyages dans de nombreux pays où les normes d'hygiène sont moins élevées. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin de famille.

de Dr Christian Johannes Ambrosch,

publié le 13.12.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Conseils en matière de santé - convenir maintenant d’un premier entretien gratuit.

Vers l’inscription
mann-beim-trailrunning