Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Panaris: comment les traiter

Rougeur, sensation de chaleur, douleurs – lorsque la peau autour des ongles des mains ou des pieds s’enflamme, cela est souvent dû à des soins des ongles trop intensifs. L’inflammation guérit généralement avec des bains désinfectants.

La peau autour de l’ongle rougit, enfle et devient douloureuse. En quelques jours, cette infection peut se propager tout autour de l’ongle. On parle alors de «panaris». Suite à cette inflammation, l’ongle peut se détacher ou une rainure peut se former en travers de l’ongle.

Comment se forme un panaris?

Au départ, il y a une petite blessure que l’on ne remarque souvent même pas: une petite fissure dans la peau près d’un ongle, une manucure ou une pédicure qui n’a pas été faite correctement, une petite peau arrachée trop violemment – et puis la zone s’enflamme. La cause d’un panaris est une bactérie qui a pénétré dans la plaie – souvent insignifiante – et qui a provoqué l’infection.

Comment lutter contre un panaris?

Dans la plupart des cas, il est utile de plonger la zone concernée plusieurs fois par jour dans une solution désinfectante, par exemple dans un petit verre à liqueur ou un pot de yogourt nettoyé. Les solutions désinfectantes à base d’iode vendues en pharmacie conviennent bien pour cela. On peut les diluer un peu. Ensuite, il faut bien laisser sécher.

Les panaris sont-ils dangereux?

Plonger le panaris dans une telle solution peut éviter que l’infection ne se propage jusqu’au lit de l’ongle (peau sous l’ongle) et jusqu’aux os du doigt ou de l’orteil, qu’un abcès ne se forme ou même que le panaris n’entraîne une septicémie. Ces complications sont rares mais graves. En cas de diabète, les défenses immunitaires peuvent être réduites. C’est pourquoi les personnes atteintes de diabète devraient toujours (faire) traiter correctement un panaris.

  • En cas de panaris, demandez auprès de votre pharmacie ou de votre cabinet médical si un rappel de vaccin contre le tétanos est nécessaire. Les plaies souillées peuvent servir de porte d’entrée à la bactérie causant le tétanos, laquelle produit une toxine mortelle. La vaccination protège contre le tétanos. La fréquence des rappels du vaccin dépend de l’âge et du risque de tétanos en cas de plaie.
  • Certaines tumeurs de la peau peuvent ressembler à des panaris chroniques. Un gonflement, une rougeur ou une desquamation persistants au niveau de l’ongle doivent donc être montrés à un-e spécialiste afin d’exclure la possibilité d’un cancer de la peau.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

Vers le dossier

Quand faut-il enlever l’ongle?

Si le panaris ne guérit pas avec les mesures simples mentionnées ci-dessus, ou s’il est déjà à un stade trop avancé, il peut être nécessaire de traiter la plaie chirurgicalement afin que le pus puisse s’écouler et que la plaie soit nettoyée. Il est parfois nécessaire d’enlever l’ongle (qui repousse ensuite). Un traitement antibiotique local ou par voie orale peut alors également s’avérer nécessaire. Tant qu’il y a inflammation aiguë, il faut garder le doigt au repos autant que possible. Si le panaris est dû à un ongle incarné, il est important de traiter cette cause.

Le panaris ne s’en va pas?

Outre les panaris aigus, il existe également les panaris chroniques. Ils sont dus généralement à des produits chimiques ou à des substances allergisantes qui irritent le lit de l’ongle pendant une période prolongée jusqu’à ce qu’il s’enflamme. En conséquence, des champignons ou des bactéries peuvent se nicher à l’endroit de l’inflammation. L’inflammation prolongée provoque des troubles de la croissance et des modifications de l’ongle; les rainures transversales sont typiques. Le traitement des panaris chroniques consiste en premier lieu à éliminer leur cause.

Comment prévenir les panaris?

En prévention, il est utile de préserver la souplesse de la peau autour des ongles avec un soin hydratant et de porter des gants de protection lors de travaux susceptibles d’entraîner des blessures. Les soins des ongles trop intensifs, les ongles incarnés, le fait de se ronger les ongles ou de sucer son pouce et les activités qui font que les ongles sont souvent mouillés font partie des facteurs qui favorisent les panaris.

de Oliver Das,

publié le 01.01.2023


Cela pourrait également vous intéresser:

Gagnez une de 15 cartes cadeau d'une valeur de 150 francs!

S'abonner