Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

5 idées reçues sur la pleine lune

Moins de sommeil, plus d'accouchements, plus de complications chirurgicales - ce ne sont que trois des nombreux mythes entourant la pleine lune. Dans quelle mesure impacte-t-elle réellement notre vie? Nous passons au crible les mythes.

1. Nous dormons moins à la pleine lune

Oui. Que la lune puisse avoir une influence fondamentale sur les êtres humains est une évidence pour Christian Cajochen, chercheur sur le sommeil à l'université de Bâle. En 2013, lui et son équipe ont effectivement constaté une diminution du taux de mélatonine, l'hormone du sommeil, chez des volontaires les nuits de pleine lune. Les personnes testées ont dormi en moyenne 20 minutes de moins et ont mis cinq minutes de plus à s'endormir. Explication: la lumière de la pleine lune diminue la production de l'hormone du sommeil. Cependant, les chercheurs n'ont pas examiné suffisamment de sujets, le résultat est donc controversé dans la communauté scientifique. Une étude de l'Université de Washington menée à Seattle constate également que les gens se couchent plus tard trois à cinq jours avant la pleine lune et dorment 25 minutes de moins. Les chercheurs ont étudié l'influence de la pleine lune chez les personnes vivant à la campagne sans électricité et en ville. L'effet était moins prononcé dans les endroits où il y avait de l'électricité. Explication: la modification des habitudes de sommeil en fonction des phases lunaires est un héritage de l'époque préindustrielle, lorsque l'électricité n'existait pas encore.

2. Il y a plus de naissances lors de la pleine lune.

C’est faux. Cette vieille sagesse populaire est certes tenace, mais elle n'est pas prouvée. Afin de découvrir un éventuel lien, les médecins de l'hôpital cantonal de Baden KSB ont inscrit pendant six ans toutes les naissances dans un calendrier lunaire. Il s'est avéré qu'il n'y avait aucun lien entre la pleine lune et la fréquence des naissances. Leonhard Schäffer, médecin-chef du service d’obstétrique et de diagnostic prénatal: «Il n'y a pas plus de naissances à la pleine lune.» Selon le KSB, cette estimation rejoint plusieurs études américaines ainsi qu’une analyse allemande portant sur plus de quatre millions de naissances. L’idée selon laquelle davantage de crimes et de suicides seraient commis lors de la pleine lune est également fausse.

3. Couper ses cheveux à la pleine lune les rend plus forts.

C’est faux. Bien que de nombreux magazines féminins affirment le contraire: «Si vous voulez des cheveux forts, prenez rendez-vous à la pleine lune» recommande le magazine féminin Myself. Les personnes aux cheveux courts devraient les couper à la lune descendante, tandis que celles aux cheveux longs devraient les couper à la lune montante. La revue prend comme source le calendrier lunaire, sur lequel on peut organiser toute sa vie. Il donne notamment des conseils sur la phase lunaire à laquelle il faut tailler les haies et tondre le gazon, le meilleur moment pour faire sa lessive ou encore de la confiture. Il y a même un moment propice pour nettoyer les vitres sans laisser de traces. Même si rien de tout ça n’a été prouvé, suivre les conseils du calendrier lunaire peut permettre à certaines personnes de se sentir mieux et leur fait donc du bien - via l'effet placebo.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

4. La pleine lune influence le cycle menstruel.

Oui et non. Les cycles lunaires influencent l'intensité de la lumière lunaire, les forces gravitationnelles - et souvent le début des menstruations chez les femmes, selon une étude de la chronobiologiste Charlotte Förster de l'Université de Würzburg. La chercheuse a évalué les cycles menstruels de 22 femmes sur une période de 15 ans et les a comparés avec le cycle lunaire correspondant. En moyenne, chez les femmes de moins de 35 ans, les menstruations sont apparues de manière synchrone avec la pleine ou la nouvelle lune pendant près d'un quart de la période couverte, alors que chez les femmes de plus de 35 ans, elles ne sont apparues que pendant un peu moins d'un dixième de la période couverte. Non seulement cette synchronisation diminue avec l'âge, mais elle baisse également si les femmes ont été exposées à la lumière artificielle la nuit. Selon la chercheuse, il est plausible que le cycle lunaire influence les menstruations, mais cela n'a pas été prouvé.

5. Il ne faut pas passer sous le bistouri pendant la pleine lune.

Faux. De nombreuses études contredisent l'affirmation figurant dans les calendriers lunaires selon laquelle une opération est plus efficace en lune descendante.  Ainsi, une étude publiée dès 1999 par la clinique universitaire de Graz, qui s'appuyait sur les données de 15 000 patients, a prouvé que la lune n'avait aucune influence sur les interventions chirurgicales.

de Silvia Schütz,

publié le 21.11.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Gagnez une de 15 cartes cadeau d'une valeur de 150 francs!

S'abonner