Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Charge mentale: apprendre à la partager

La plupart du temps, ce sont les femmes qui gardent une vue d'ensemble sur les nombreuses petites tâches du quotidien familial. Avant que l'épuisement ne s'installe, les couples devraient discuter de la charge mentale que cela implique.

Un enfant a besoin de nouvelles chaussures, l'autre doit être inscrit chez le dentiste et il faut lui rappeler de faire ses exercices de piano. Il ne faut pas non plus oublier l'anniversaire de la grand-mère et chercher également un appartement pour les vacances d'été. Des petites tâches qui ne prennent certes pas beaucoup de temps. Mais pour que le quotidien se déroule sans accroc, il faut faire preuve d’un certain talent d'organisateur.

Qui est concerné par le thème de la charge mentale?

Dans le schéma familial traditionnel, ce sont généralement les femmes qui assument la plus grande partie de ce travail de réflexion - et il n'est pas rare qu'elles arrivent ainsi au bout de leurs limites. Depuis quelques années, le terme de la charge mentale est devenu courant dans les pays germanophones.

Le fait que les mères soient principalement concernées par ce phénomène s'explique par le fait qu'elles assument encore près de 70% des tâches ménagères en Suisse. De plus, en raison des modèles de distribution des rôles habituels, de nombreuses femmes se sentent responsables de la gestion de la vie familiale. Mais la charge mentale est parfois aussi un sujet de préoccupation pour les hommes ou les femmes sans enfants.

La charge mentale peut peser sur la relation

«Sur une longue période et sans suffisamment de repos, la charge mentale peut augmenter le niveau de stress», explique la psychothérapeute Chow Ling Prager. Cela peut se traduire par des problèmes de santé, de l'irritabilité, des troubles du sommeil, des ruminations obsessionnelles, des palpitations cardiaques ou des tensions, et finalement conduire à une dépression. «La charge mentale concerne toute la famille et peut peser sur les relations au sein et en dehors de la famille», observe Prager, qui a elle-même un petit garçon. Dansson cabinet, elle accueille souvent des jeunes mères de famille qui ont des problèmes psychologiques.

Causes du stress lié à la charge mentale

Souvent, un certain perfectionnisme intervient également. Les femmes au foyer aiment se comparer aux autres et se sentent vite déficientes lorsque leurs performances ne semblent pas égaler celles des autres mères: l'appartement doit toujours être d'une propreté irréprochable, les repas sains et préparés par leurs soins et l'anniversaire des enfants parfaitement organisé. Outre le travail proprement dit, cela implique beaucoup d'efforts de planification et de coordination. «Le travail intellectuel quotidien est en grande partie invisible, ce qui explique souvent le manque de reconnaissance», souligne Chow Ling Prager. Elle conseille aux couples d'aborder le sujet le plus tôt possible, avant que des problèmes concrets ne surviennent.

(Voir suite ci-dessous...)

En lien avec le sujet

5 stratégies pour gérer la charge mentale

Communication:

Restez à l’écoute durant la discussion. Racontez-vous mutuellement ce que vous vivez au quotidien, ce qui vous fait plaisir et ce qui vous pèse. Essayez d’éviter les reproches. Écoutez bien votre partenaire et exprimez votre estime et votre gratitude, par exemple en disant: «Je vois ce que tu accomplis».

Négocier:

définissez des standards ensemble. Définissez les choses qui sont importantes, celles qui sont secondaires et celles qui n’ont aucune importance.

Écrire des listes:

inscrivez sur un tableau bien visible toutes les tâches à accomplir. Déterminez le temps estimé pour les faire, à quelle fréquence, jusqu'à quand elles doivent être exécutées et qui en est responsable. Les enfants plus âgés peuvent également être impliqués. Celui qui prend en charge une tâche doit s’en acquitter entièrement, de la planification à l’achèvement. Biffez ce qui a été fait, afin de bien voir ce qui est déjà derrière vous. Répartissez régulièrement les tâches et voyez ensemble si votre organisation fonctionne. Des systèmes tels que les calendriers familiaux peuvent également faciliter la coordination des rendez-vous et des responsabilités.

Réfléchir:

réfléchissez à ce qui est vraiment important. Faites-vous quelque chose parce que les autres l'attendent de vous ou juste parce que vous l'attendez de vous-même? Remettez en question vos standards et essayez de faire des concessions par rapport à l'idéal et d’être plus détendu. Si vous avez confié une tâche à d'autres membres de la famille, faites-leur confiance même si vous l’auriez probablement accomplie différemment.

Me-Time:

Faites des pauses avec votre famille, pendant lesquelles vous prenez distance avec votre rythme effréné. Faites le plein d'énergie et occupez-vous de vos propres besoins.

de Andrea Söldi,

publié le 12.04.2022


Cela pourrait également vous intéresser:

Abonnez-vous à la newsletter iMpuls et gagnez des cartes cadeau Migros

Inscrivez-vous