Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Pousses fraîches: une belle idée pour le rebord de la fenêtre

Cultiver des pousses est un jeu d’enfant! Sur un rebord de fenêtre, ce trésor vert s'épanouit sans peine. Frais et universels, les germes apportent de la variété dans votre cuisine.

Vous pouvez cultiver un mini-potager de délicieuses pousses chez vous, même si vous manquez d’espace. Ces petites plantes à germer délicates sont de plus en plus appréciées, notamment parce qu'elles sont faciles à entretenir sur un rebord de fenêtre. Les pousses sont de jeunes plants germés de légumes ou de céréales.

Puis-je faire pousser des germes à la maison?

Quelles sont les pousses non comestibles?

À l'exception des solanacées, presque tous les semis de plantes alimentaires sont comestibles. Les pousses de solanacées, comme les tomates ou les pommes de terre, contiennent des toxines naturelles, comme la solanine. À des concentrations élevées, cette substance peut être nocive. La germination n'élimine pas ces toxines, c'est pourquoi il faut éviter de consommer des pousses de solanacées.

Au lieu de les acheter dans le commerce, vous pouvez les cultiver facilement chez vous, et surtout à peu de frais. Pour cela, il vous faut des graines germées, de l'eau propre, la lumière du soleil, un pot et un peu de patience. Si vous n’avez pas de pot ou de bocal, vous pouvez utiliser de l’essuie-tout ou du coton pour votre mini-potager. Outre les classiques comme le soja ou les haricots mungo, vous pouvez faire pousser des brocolis, des radis, des oignons, du raifort, du quinoa, de la luzerne et bien plus.

Culture de pousses sur papier absorbant

Les pousses et le cresson sont cultivés sans substrat. Le plus simple consiste à faire pousser des graines germées, par exemple du cresson, sur un papier absorbant humide. Pour ce faire, foncer un plat de cuisson de papier absorbant, l'humidifier avec de l'eau et répartir les graines. Après quelques jours déjà, de petites plantes comestibles apparaissent.

Bocal de germination

Une alternative consiste à faire pousser ses graines dans un bocal. Ce sont des bocaux spéciaux avec un tamis en guise de couvercle. Commencer par faire tremper les graines, utiliser 1 à 2 cuillères à soupe de semis, les rincer soigneusement à l'eau et les placer dans le bocal rempli d'eau pendant environ huit heures. Ensuite, vider l'eau et rincer soigneusement les pousses sous l’eau courante. Répéter l’opération deux fois par jour et placer le bocal de manière à ce que l'eau restante puisse s'écouler.

Quels sont les points à respecter?

Quand on fait pousser des germes, la propreté est primordiale pour éviter la formation de moisissures. Un rinçage régulier à l'eau et une bonne aération sont essentiels pour créer des conditions optimales à leur épanouissement. Si des moisissures apparaissent malgré tout, il faut impérativement interrompre la culture et nettoyer soigneusement le bocal.

(Voir suite ci-dessous...)

Produits assortis

Un rebord de fenêtre accueillant: légumes germés pour tous les goûts

Germes et micro-pousses: quelle est la différence?

Depuis quelques années, les micro-pousses sont de plus en plus populaires. Seuls quelques points les différencient. Les micro-pousses sont issues de semis de légumes, de fines herbes ou d'autres plantes. Contrairement aux germes, les micro-pousses sont cultivées dans un terreau ou un autre substrat. Les mini-plantes ont besoin de 7 à 21 jours avant de pouvoir être récoltées, ce qui est un peu plus long que les germes. Leur arôme est également plus intense et peut aller du doux au piquant.

Les germes n'apportent pas seulement de la fraîcheur, mais aussi une texture intéressante à vos plats. Saupoudrez-les sur des salades, des sandwichs ou des wraps, pour un croquant bienvenu. Utilisez-les pour napper vos soupes ou comme complément savoureux dans les omelettes. La diversité des germes, du soja aux haricots mungo, permet des variations culinaires inventives. Expérimentez et découvrez de nouvelles façons d'intégrer ces pousses délicates dans vos repas quotidiens. 

Délicieuses recettes avec des pousses

Vers la recette
Houmous à la betterave rouge et pousses
Recette

Houmous à la betterave rouge et pousses

480
kcal
5min
Végétarien
Vers la recette
Gaspacho tout prêt avec œuf dur et pousses
Recette

Gaspacho tout prêt avec œuf dur et pousses

500
kcal
5min
Végétarien
Vers la recette
Tartare de saumon à l'avocat et aux pousses
Recette

Tartare de saumon à l'avocat et aux pousses

620
kcal
5min

Comment conserver les germes?

Après la récolte, les pousses doivent être immédiatement réfrigérées et consommées dans les jours qui suivent afin de préserver leur fraîcheur et leur teneur maximale en nutriments. La culture facile sur un rebord de fenêtre permet toutefois d'avoir toujours de la verdure fraîche à disposition.

L'Office fédéral de la sécurité alimentaire signale que le risque de contamination par des agents pathogènes bactériens est présent dans les pousses. Il est donc important de toujours bien laver les germes avant de les consommer. Les groupes à risque tels que les femmes enceintes, les personnes immunodéficientes ou les enfants en bas âge devraient être particulièrement prudents et s’abstenir d’en consommer. Cela vaut en particulier pour les produits achetés et préemballés.

Qu'advient-il des nutriments pendant la germination des pousses?

Pendant la germination, les plantules traversent plusieurs phases métaboliques, au cours desquelles des nutriments sont nouvellement formés, transformés et éliminés. Leur teneur en différentes vitamines augmente durant ce processus. En outre, ce dernier modifie la composition en graisses et en protéines des germes. Dans les graines riches en matières grasses comme les graines de courge, les teneurs en acides gras polyinsaturés et en acides aminés augmentent.

La transformation des glucides végétaux complexes, comme l'amidon, en sucres simples, donne à certains germes un goût sucré. Les germes présentent une palette relativement large de substances nutritives. Leur composition exacte peut varier considérablement en fonction de la variété et du processus de production.

Notez toutefois qu'en raison de la faible quantité consommée, l'apport en nutriments est limité. La quantité varie en fonction du type de pousses et de leur utilisation. En décoration d’un plat, il se peut que seuls 10 grammes se retrouvent dans l'assiette. On peut toutefois en consommer 50 à 100 grammes dans une salade. À cela s'ajoute la perte de nutriments dès que les germes sont chauffés. Néanmoins, les pousses peuvent être un complément délicieux et précieux pour une alimentation équilibrée.

Pousses de soja et de haricots mungo: fiche d’information

Tableau des valeurs nutritives (pour 100 g, aliment cru, partie comestible)
 

Pousses de soja

Pousses de haricots mungo
Énergie

55 kcal

26 kcal

Graisse, total

1 g 0.3 g

dont acides gras saturés

0.1 g 0.1 g
Glucides 4.7 g 1.8 g

dont sucre

4.6 g 0.2 g
Fibres 2.4 g 1.2 g
Protéines 5.5 g 3.2 g
Sel 0.1 g n. d.

Vitamines:

   

Vitamine A

7 µg n. d.

Vitamine E

0.1 mg 0.09 mg

Vitamine C

(acide ascorbique)

9.6 mg 11 mg

Vitamine B1 (thiamine)

0.08 mg 0.04 mg

Vitamine B2 (riboflavine)

0.16 mg 0.09 mg

Niacine

1.5 mg 2.16 mg

Vitamine B6 (pyridoxine)

0.09 mg 0.07 mg

Acide folique

160 µg 46 µg

Acide pantothénique

0.49 mg 0.39 mg

Minéraux:

   
Potassium 240 mg 179 mg
Chlorure 47 mg 15 mg

Calcium

32 mg 4 mg

Phosphore

75 mg 49 mg
Magnésium 19 mg 12 mg
Fer 0.9 mg 0.46 mg
Zinc 1 mg 0.39 mg
Cuivre

n. d.

0.12 mg
Iode n. d. 2 µg

*quantité de référence pour un adulte moyen (8400 kJ/2000 kcal)

Sources: Base de données suisse des valeurs nutritives/Bundeslebensmittelschlüssel 3.02 (Deutschland)

État: 1.11.2023

En lien avec le sujet

de Claudia Vogt,

publié le 26.02.2024


Cela pourrait également vous intéresser:

Concours: Gagnez des départs

Participer
Volksläufe Gratisstart