Internet Explorer n'est plus pris en charge

Pour profiter au mieux de notre site Internet, nous vous invitons à utiliser un navigateur récent.

Fermer

Vivre plus sainement?

Vivre plus sainement?

Apnée du sommeil: symptômes et traitement

Les personnes qui dorment suffisamment, mais qui sont toujours fatiguées peuvent souffrir d’un trouble du sommeil. L’apnée du sommeil est très répandue et souvent non diagnostiquée. Vous trouverez ici toutes les informations sur les causes, les symptômes et les approches thérapeutiques de cette affection.

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil?

L’apnée du sommeil est une maladie qui se traduit par des pauses respiratoires répétées pendant la nuit. Dans «syndrome d’apnée du sommeil» (SAS), on retrouve le mot grec «apnoia», qui signifie «absence d’air». Les personnes concernées souffrent d’arrêts respiratoires fréquents et prolongés pendant le sommeil, ce qui nuit à la récupération et peut entraîner des problèmes de santé.

Quels sont les symptômes de l’apnée du sommeil?

Les symptômes caractéristiques de l’apnée du sommeil sont les suivants:

  • Fatigue chronique et envie de dormir pendant la journée, allant jusqu’au micro-sommeil
  • Manque de concentration, irritabilité, humeur dépressive
  • Maux de tête le matin, sensation de vertige
  • Ronflements bruyants et irréguliers
  • Pauses respiratoires suivies de ronflements bruyants
  • Sommeil agité, réveils fréquents, suées, cauchemars
  • Hypertension artérielle, surtout le matin
  • Brûlures d’estomac
  • Énurésie nocturne chez les enfants

Causes et facteurs de risque de l’apnée du sommeil

Les causes et les facteurs de risque de l’apnée du sommeil sont multiples et souvent conjoints. Des particularités anatomiques aux prédispositions génétiques en passant par les facteurs liés au mode de vie, plusieurs éléments peuvent augmenter le risque de ce sérieux trouble du sommeil.

Quels sont les symptômes typiques de l’apnée du sommeil?

Les causes peuvent être diverses. On a l’habitude de distinguer deux facteurs déclenchants:

  1. Dans le cas de l’apnée centrale du sommeil (également appelée apnée non obstructive du sommeil), la pulsion respiratoire dans le cerveau s’arrête. Les impulsions ne sont alors plus envoyées au diaphragme et aux poumons, qui cessent donc de fonctionner.
  2. En revanche, dans le cas plus connu de l’apnée obstructive du sommeil, les voies respiratoires sont rétrécies par le relâchement des muscles du pharynx, ce qui entraîne une baisse de la saturation en oxygène dans le sang et une alimentation insuffisante des tissus.

Dans les deux cas, le cerveau envoie toutefois un signal d’alerte pour éviter l’asphyxie. Les muscles se contractent et le corps change de position, ce qui entraîne un sommeil agité et non réparateur, sans que le sujet ne s’en rende compte la plupart du temps.

Facteurs de risque

Les principaux facteurs de risque sont les suivants:

  • Surpoids
  • Consommation de nicotine, d’alcool et de drogues
  • Stress et horaires irréguliers
  • Polypes nasaux ou cloison nasale courbée
  • Défaut d’alignement de la mâchoire inférieure
  • Amygdales ou langue hypertrophiée(s)

(Voir suite ci-dessous...)

Nos calculateurs de calories et d’IMC

Tool

Calculateur d’IMC

Combien mesurez-vous?

cm
Tool

Besoin en calories

Combien mesurez-vous?

cm
Tool

Consommation de calories

Quel est votre poids? Honnêtement.

kg

Comment savoir si l’on souffre d’apnée du sommeil?

Une fatigue chronique malgré un sommeil suffisant, des ronflements bruyants et des arrêts respiratoires manifestes en sont les premiers signes. Un diagnostic précis est établi par un examen en laboratoire du sommeil, où la fréquence respiratoire, le taux d’oxygène dans le sang ainsi que les ondes cardiaques et cérébrales sont examinés.

Traitement, thérapie, que peut-on faire contre l’apnée du sommeil?

Le traitement de l’apnée du sommeil est essentiel pour améliorer la qualité de vie et éviter de graves conséquences sur la santé. Différentes approches thérapeutiques peuvent être appliquées en fonction de la cause et de la gravité de l’apnée du sommeil.

Que peut-on faire contre l’apnée du sommeil?

Le traitement dépend de l’origine du problème. Voici quelques approches courantes:

  1. Changements de mode de vie: perte de poids, arrêt du tabac et de l’alcool, pratique d’une activité physique régulière.
  2. Thérapie CPAP: le port nocturne d’un masque respiratoire relié à un appareil CPAP assure un flux d’air continu et empêche les arrêts respiratoires.
  3. Mesures orthodontiques: traitements visant à corriger les défauts d’alignement de la mâchoire.
  4. Interventions chirurgicales: ablation de polypes nasaux, d’hypertrophie des amygdales ou d’autres obstacles anatomiques.
  5. Stimulateur lingual: nouvelle approche de lutte contre l’apnée obstructive sévère du sommeil. Depuis peu, des stimulateurs linguaux sont utilisés dans les cas de SAS intermédiaire et sévère. En Suisse, cette technique a été utilisée sur une douzaine de patient-es à ce jour.

(Voir suite ci-dessous...)

Quand faut-il consulter?

Les arrêts respiratoires pendant le sommeil ne sont pas anormaux, mais leur fréquence et leur durée sont déterminantes. Les pauses respiratoires de plus de dix secondes et qui se produisent plus de cinq fois par heure sont considérées comme pathologiques.

Que se passe-t-il en cas de non-traitement de l’apnée du sommeil?

Si l’apnée du sommeil n’est pas traitée, les personnes concernées finissent par être affectées sur le plan moral et physique. Le manque de sommeil réparateur entraîne une sollicitation excessive du cœur et de la circulation sanguine, avec des conséquences parfois dramatiques: le SAS peut être à l’origine de dépressions, d’impuissance, de diabète, d’hypertension et même d’infarctus du myocarde ou d’attaques cérébrales. Il est donc important que des spécialistes procèdent à des analyses en temps utile. Un examen à domicile ou dans un laboratoire du sommeil permet de vérifier durant la nuit la fréquence respiratoire du patient, le taux d’oxygène dans le sang ainsi que la fréquence cardiaque et les ondes cérébrales (ce dernier point uniquement dans un laboratoire du sommeil).

Peut-on guérir de l’apnée du sommeil?

Une guérison complète est possible selon la cause et le degré de gravité. 
Des modifications du mode de vie et certaines interventions médicales peuvent améliorer considérablement les symptômes, voire les faire disparaître.

L’apnée du sommeil peut-elle être d’origine psychologique?

L’apnée du sommeil en soi est généralement due à des facteurs physiques, mais des facteurs psychologiques tels que le stress peuvent aggraver les symptômes et nuire davantage à la qualité du sommeil.

Quel est le réel danger de l’apnée du sommeil?

Faute de traitement, l’apnée du sommeil peut être très dangereuse. Elle peut provoquer notamment une somnolence diurne, qui augmente considérablement la fréquence des accidents de la route. En cas de somnolence au volant, il faut absolument s’arrêter, dans un endroit sûr, et faire une micro-sieste. Les arrêts respiratoires chroniques pèsent considérablement sur le système cardio-vasculaire et peuvent mettre notre vie en danger, par exemple en cas d’infarctus du myocarde et d’attaque cérébrale. Il est donc indispensable d’établir un diagnostic et de mettre en place un traitement suffisamment tôt.
Avec de bonnes connaissances et des mesures appropriées, on peut traiter efficacement l’apnée du sommeil. Si vous remarquez des signes de cette maladie chez vous ou des proches, faites impérativement appel à un médecin pour obtenir un diagnostic précis et un traitement adapté.

Maîtriser les troubles du sommeil

Tout sur le sujet

de Redaktion iMpuls,

publié le 14.02.2017, ajusté le 05.06.2024


Cela pourrait également vous intéresser:

Concours: Gagnez maintenant des bons d'achat du CAS.

Participer
Paar wandert zu SAC Hütte